jeudi, mars 08, 2018






Dragonfly amulet

Egyptian Art

Faience  paint

Rogers Fund  

1915 

Metropolitan Museum of Art  New York

*






Que faisons-nous quand nous prononçons
le syntagme

il y a ? 


Par exemple  si nous disons  Il y a du temps  ou bien Il y a du don  nous nous référons à des concepts impossibles

Car comme le montre l'aporie décrite par Aristote   le temps comme succession de présents n'existe pas   puisque chaque maintenant  est un autre  maintenant  qui détruit le précédent

Et pourtant nous le nommons  nous disons Il y a du temps   et cette nomination le rend pensable malgré l'aporie

Il en est de même pour le don : ses conditions de possibilité   qui renvoient à une économie circulaire  le détruisent comme tel - car  donner c'est justement rompre avec cette logique d'échange

Le don n'existe que dans l'instant paradoxal de la décision où le temps est déchiré

Et pourtant nous nous servons du mot don qui est dans la langue  nous présupposons l'unité d'un sens

Le don est impossible  mais il n'est ni impensable  ni innommable. 

En disant Il y a du don  on ne comble pas cet écart

Bien qu'il ne se donne ni à l'intuition   ni à la perception   ni au jugement  on peut penser le don comme impossible


*


Principe du calcul de l'assemblage


Le calcul de l'assemblage comporte deux étapes :

le calcul du serrage nécessaire pour assurer l'adhérence et 

la vérification de la résistance sous ce serrage








































La forêt 

image de l'écriture enchevêtrée de 

Finnegans Wake











La forêt obscure rappelle le début de la divine Comédie où
elle symbolisait la perdition

La forêt était le temple supposé des cultes
celtiques

Dans la vision qui l'incita à revenir en Irlande  le jeune Patrick
reconnut les bois de Fochlut

*

Dans un tableau du Florentin Fra Filippo Lippi L'Adoration dans la forêt  Berlin  Gemäldegalerie 1459  la nativité n'est pas figurée dans une étable à Bethléem  comme le veut la tradition  mais dans une forêt enchantée 

La forêt dans laquelle semble flotter l'esprit de Dieu devient le lieu paisible d'un bonheur vécu en harmonie avec la création  le lieu où se manifeste le sacré Lieu de l'extrême marge  la forêt incarne tout à la fois le danger  le mal   lieu d'épreuves et d'aventures   le refuge  la protection et la paix


***



Le jeudi  jour de la chute de Finnegan

Jour de l'action d'Ulysse

Jour de Zeus  donc du tonnerre

Jupiter est l'image du père autoritaire
mais son nom latin  Jovis  a donné l'adjectif jovial
l'équivalent de Joyce ! 

Le jeudi saint est le jour de la Cène

La divine Comédie commence le jeudi de Pâques 7 avril 1300 

le jeudi suivant 
Dante traverse le Paradis en une seule journée

Peut-être l'action de Finnegans Wake se déroule-t-elle également la nuit du jeudi 16 juin 1904 Bloomsday  puisque cette date unit les principes masculin et féminin   Jupiter et Junon   auquel cas le 17ème et dernier chapitre serait l'aurore du 17 juin 

*


Le jeudi est le quatrième jour de la semaine civile dans plusieurs pays

Il est le cinquième de la semaine chrétienne
de la semaine juive et de la semaine musulmane

Il succède mercredi et précède vendredi


d'après le Trésor de la langue française informatisé  sa plus ancienne occurrence connue se trouve dans le Comput de Philippe de Thaon
daté de 11192

Donnerstag en allemand  
littéralement le jour du tonnerre  
il se nomme aussi Thursday ce qui signifie 

Le jour de Thor  

Thor étant le dieux nordique du tonnerre



La norme ISO code le jeudi par le chiffre 4

Une norme récente ISO 8601 désigne le jeudi comme 
le milieu de la semaine

Les jeudis d'une année déterminent la numérotation des semaines 

la semaine 1 est la première contenant un jeudi






















il parla 

de l'errance des créatures

qui n'ont pas d'étoile

du vol obtus des corbeaux

de l'éternel fuite en avant des lièvres

des araignées qui pèlerinent sans fin 

dans les fénières la nuit


La providence fut mentionné pour mémoire

peut-être par antiphrase...



Vies minuscules











Fénière  

bâtiment rural ou partie d'un bâtiment où 

l'on conserve le foin  

emplir 

vider le fenil  

le fenil est au-dessus de l'étable




Je courais

quand on m'appelait 

pour grimper au fenil   

jeter le foin 

aux bêtes




































Rondes et insaisissables gouttes de mercure


les récits éludent et déçoivent ; ils sont un soupir, un jeu de mots, un accord maladroit de vielle stridente, une ponctuation proprement sans mots qui précèdent et qui suivent, un point d'exclamation, une interrogation, et surtout ils ne sont pas monothéistes ; ils professent un athéisme minuscule, qui n'est pas inaccessible à des incursions de dieux frêles et effrontés, ou de déesses provocantes et lascives - à la condition qu'ils soient mortels, éphémères, faux, très frêles, désorientés
 
Giorgio Manganelli

Le Bruit subtil de la prose

Trad. de l'italien par Dominique Férault. 

Avant-propos de Paola Italia

Collection Le Promeneur

Gallimard


*







Giorgio Manganelli

Vie de Samuel Johnson

Trad. de l'italien par Dominique Férault. 

Édition de Salvatore Silvano Nigro

Collection Le Cabinet des lettrés

Gallimard

Objet d'une monumentale biographie par James Boswell, devenue un classique des lettres anglaises, Samuel Johnson (1709-1784) se voit ici consacrer par Manganelli une fulgurante «brève vie», que l'on pourrait à juste titre considérer comme le pendant, ou le négatif, de celle de Boswell. «Biographie synthétique», évocation d'une Londres fascinante et sordide, ce livre offre aussi la peinture de ce sans quoi Johnson n'eût été lui-même : son cercle d'amis et suiveurs, Richard Savage, écrivain malheureux, déréglé et scélérat, Topham Beauclerk, libertin joyeux et irresponsable, et Boswell lui-même, «calque littéraire, écrit Manganelli, fidèle jusqu'à l'hallucination, de l'existence et de la façon d'être du Docteur». 

Mais le Johnson de Manganelli est autre chose encore : le premier héros d'une civilisation moderne, un monstre sacré, admiré pour son exigence, sa capacité de juger et de rassembler auditeurs et lecteurs par la seule vertu de sa bizarrerie et d'une conversation railleuse. Il est enfin et surtout un troublant alter ego de l'auteur d'Hilarotragoedia dans ses aspects les plus secrets : la mélancolie, l'hypocondrie, l'infélicité, auxquelles ne peuvent faire rempart que la lecture, l'exaltation de l'intelligence et la morale de la littérature.


écran de nuit

François Bon








































Parfois
tout se passe pour moi
comme si les phénomènes de 
l’expérience personnelle étaient 
d’une certaine manière des phénomènes 
des hautes couches de l’atmosphère par opposition 
aux phénomènes matériels qui se déroulent sur terre








Note Rapide


Est transcendant ce qui s’élève ou se trouve 

au-delà 

d’un niveau ou d’une limite 

donnée

en particulier ce qui ne résulte pas 

d’une situation 

que nous pourrions qualifier de naturelle 

mais qui 

suppose ou revendique l’intervention d’un principe

extérieur et supérieur 

à celle-ci 





































l’usage ordinaire du mot 

réel  

consiste en

une séparation des moutons et des licornes 










à défaut de quelque aberrante
définition

qui n’est certainement pas
devant
elle

c’est le seul usage qu'elle ait
à suivre

*


Note Rapide


Logos

des mots et des formes

Quand nous philosophons,
nous sommes comme des sauvages, 
des hommes primitifs qui entendent les formes d’expression d’hommes civilisés, 
les mésinterprètent et tirent ensuite d’étranges conclusions de leur interprétation. 

Wittgenstein

1956





























Les ajustements se font 
comme 
suit 

Trou de goupille pleine 

              0, 8...1, 2mm : H8
                  1, 5...3mm : H9
                        > 3mm : H11

Trou de goupille élastique  

 H12





Goupille elle-même    

H11





Vous êtes invité à reproduire ce
texte

en y insérant des
coquilles

des contresens et des
fautes

d’orthographe d’en proposer des
photocopies

à peine lisibles que vous
replacerez

dans une autre
revue


Ce sera votre texte



































chose étrange que le nouveau


ouvrir les yeux

un nom est écrit sur le sable humide


pluie

quand nous dormons

gouttes



les mots ne pèsent pas plus pour lui que des

guittes d'eau à Refougèrelle

Egoutt  Sfluie


*

mon activité est peut être dépourvue de toute

signification


ce n'est qu'un jeu d'enfant

le terme de jeu peut-être retenu

néanmoins

il demande à être précisé


je sais en effet d'expérience que vers la fin du parcours

le chemin marche tout seul et même

m'emporte



































Les couleurs sont de la lumière 
oxygénée                  

Novalis 

452

*

Pierre Bonnard 
Femme étendant son linge 

1892










































Henri Michaux 

Encre de chine sur papier

1944

*






Qui a dormi avec un boa sent mauvais, néanmoins, il 
se relève content. Ah ! la vie, quoi qu'on dise, la
vie...

Elle se noue, se dénoue. Quel plaisir sans ses mille
dénouements !

Henri Michaux, Face aux verrous, 1954


Freud il veut me refiler une famille 
HM aura donc tenu minutieusement sa vie au secret  Brûlant les lettres autant qu'il le pouvait



Il n'est pas question de le laisser seul avec les morts



































Ensoleillement proche de  80%.


SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL 
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL 
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL 
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL 
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL
SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL SOLEIL











ISOTHERME     0°C : 1300 ‑> 1800 m
ISOTHERME  -10°C : 3000 ‑> 3800 m

*



586

Idées de Ritter sur la spiritualité du soleil - sur le fait que la lune 
ne voit pas du tout le soleil etc

Pondérable = terrestre . Impondérable = solaire

Art et utopie / derniers fragments / Novalis 1799- 1800

*


Corps pondérables  matière pondérable 

Franchissons ... l'abîme que nous offre l'union d'un univers Matériel et d'un univers Spirituel  une création visible  pondérable  tangible  terminée par une création intangible  invisible  impondérable  Balzac Séraphita  1835  p.276

Un son ne se propage pas dans le vide  

il exige un milieu pondérable élastique 

air eau solides

En somme échange du présent  du sensible  du pondérable du réel  contre des avantages imaginés Valéry  Variété III   1936  p.220







































Chose étrange que le nouveau  

d'abord rudesse   ça choque  puis attrait

des mots   on se précipite   l'eau à la bouche

comme devant un fruit  8 mars naissance

de Jonathan Williams

*








Peu m’importe ce qui se vend, qui est le dernier petit génie, qui va décrocher le prix Bollingen ou être enterré vivant dans les caves de l’American Academy. Qu’il s’agisse de poésie, de photographie, d’art brut visionnaire ou des personnes elles-mêmes, j’aime ce qui est bizarre, foldingue, autochtone, particulier, hors course, fantasque, naïf, personnel, ni convenu ni convenable, ni commercial ni snob ni gentil



Portraits d’Amérique
Jonathan Williams
Traduits et édités par Jacques Demarcq
Introduction de Rachel Stella
Collection NOW
96 pages
Paru en 2013
12 euros
ISBN: 978-2-913549-89-0

































Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " (3x4) * & 12 14 24 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A.a.H A.L. A.R7 A.S. A1 A10 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB ABDL Aboulafia Abruzzo acronyme Actis Actualités ADBP Adorno ADR Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite AIR Air du temps Alain de Lille Alan Davies Albiach Alchimie Alechinsky Aleph Alferi Alina Reyes Amande Anagrammes Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Appelfeld Approche Arago Aram Saroyan Arbres Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD AS Ashbery Auxméry Avec Avent B B.Celerier Babel Bachmann Baigaitu Banal Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala BAZAR Beaufortain Beckett Benedetto Bénézet Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot Binet bio BioMobiles Biopsies Bishop BISSES1 Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blanqui Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté bord de terre Borges Bouddha Bozier Bretagne Briciole Broodthaers Bryen BSRM Butor Byron C C.C C.F. C.Olson çacest café Camino Campo Cantos Capital Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier CCB CCEM CDN ce qui est Celui Cendras cequej'aime Cerbelaud cercles Cerf Ceux Cézanne CH5 Champs chant1 Chants et Poésies Chappuis Char chartres Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations CL Claude Favre Claude Simon Climat Closky CMDOT Code Cole collages Collines Côme comme Compact compostelle Copier Corbeau Cortazar Cravan Creeley CSB Cummings cut Cut 1 CyT Dada Dans Danse Dao Dates DDLR de De Vries définitions Deleuze Delillo délires Démocrite Denis Roche Déplacement Derrida Des Déserts Désir Dextre DFRC Diable Dickinson Divers DMI Domerg Duchamp Duncan Duras Duvauroux Dworkin E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof EPE épiphanies EPLA ESE ESPA Espitallier essais Etel Adnan Etna étoile Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. F.O faits FAJ Faune Fayçal Fengliu feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore FNAR Foligno Forest Foucault Fourcade Fractales Fragme Fragments France François Cheng Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO genese Genji Gervais Gif Giffard Giovannoni Girard Giroux Gizzi Gleize GMH Gobenceaux Godard Goethe Gombrowicz Gongora Grâces Gramm gris Guesdon Guyau Guyotat GWFH H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Harms Hart Crane Hausmann Heaney Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Herta Müller Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Histoire HO Hocquard Hölderlin Houellebecq HR. Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. ici il Illuminations ILVLA ilya immédiatement imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Interrompre Irwin Ishihara isolato Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet jaime Jakobson Jardin JBE JCERDM JE JE & Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G K.K Kafka Kaplan Kapoor Kawara Kay Ryan KDCN Kenneth White Kerouac Khlebnikov Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts L'EI La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Lagopède LALELES LAME Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin LBA LDB LDMC Le Clézio Le Livre Le poème LECDF LECLA Lectures Lee Ufan Leibniz Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lex1 lex2 lex3 lex5 lex8 Lexie LFDH lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes livrelit LJDP LLDO LLDP LLDQ LO LOAN LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LPDLE LSDS LSDV LSMT LTO Lune Lus & Mus LVMDE Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.S.M M.Trinité Ma Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Maïakovski Mains Mais Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manganelli Manifeste Manon Manzoni Map Marcheurs Marelle Martin Ziegler Marx Masao Yamamoto Matinaux Matsui Matta-Clarck Mauguin MBO MCH MDLF MDOU mémoire Memories Meraviglia Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro MFRC Michon micro microcosme Millet Mina Loy Miura ori MJNYCR Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore Morris mots Moving mp3 MPUSPM Murs et Fenêtres Muscle Musil Musique MWLG Nagori Nancy Napoli Narnia Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Neil Mills Nerval neuf Nice Niedecker Nietzsche Noguez Noir nOmbres Notes-Book Notes-Rapides Notifications Nouveautés Novae Novalis Novarina NP Nuages Nuits O.Pé objets Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot OM ON Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.A P.B.Shelley P.observatoire P.P. P48 Padirac Pages palimpseste Palmer Paolo Icaro PAR Paradis Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Passages Paul Celan Paul Valéry Paysages PDLC PDM Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases phusis Pi Pierres Pierrette Bloch Pin Pise Pizarnik Plagiat planètes Platon Pleynet Podiensis Points Politikos pommes Ponge Pour praxis prénoms Prière Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un QuelqueChose Questions Qui Quignard Quotidien R.G.Lecomte R.M. R.M.I R.M.T. Rachi Rae Armantrout Range Raphoz Raven RBDBB RBLPDT RD Recettes Reclus Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Rêve Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud RIP Ristat Rivières RLP Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rocamadour Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rosset Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson sa vie Saigyo Saliens Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sbrissa Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca SGM Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Sinclair singularité Situation Sivan six SJDC Ski soleil Solutré Sommeil Sonnets Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza spirale SPSLSA Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu sur Suso Swensen Synchronicité synonymes T T.A T.C T.S.Eliot Tabarini Takis Tanizaki TAOPY Tardy Tarkos TDQ TEL Temps Temps probable Tétralemme TEXTES Thalès Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TLP TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane Toujours TouT TP.BN Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva TT TU Tumulte Tweets Typoésie u.p.d.d.v ULDLLA Ulysse UN UNM UPSA usura V.I. V.Kh V.P. VALC vazquez VDSJ VE Venet Venise Vents VERBES Verne Vert vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Viton vitraux Voies volcan Volut Vous Voyelles Vulcano W W.Benjamin W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens Walser WB WBY wcw webasso Webcams WGJ WilliamBlake Windows Wittig Wolfgang Laib Woolf Xardel Xénophon Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zéro Zoom Zukofsky Zürn

Archives du blog