jeudi, septembre 16, 2010

Sandro Botticelli, la naissance de Vénus,
1484-1486, Florence , Galleria degli Uffizi
.
La déesse Vénus est associée au démon planétaire homonyme. Cet astre aux influences bénéfiques a pour fonction de contrecarrer l'influence de Mars ( symbole des pulsions agressives ) et de Saturne ( emblème de la mélancolie ) sur le jeune Pierfrancesco de Médicis, mécène de Botticelli
.
L'attitude et les gestes de la déesse, représentée dans la pose classique de Vénus pudica, font référence au double aspect de l'amour, sensuel et chaste à la fois
.
à la lumière des théories esthétiques de Marsile Ficin, ce tableau a été interprété comme un talisman astral conçu pour favoriser les vertus du juste milieu dans l'esprit de son destinataire
.
Les zéphyrs représentent le souffle de la passion. La philosophie néoplatonicienne utilise le mythe de manière allégorique à des fins pédagogiques et didactiques
.
Florence, 22 janvier 1817
.

Avant-hier, en descendant l'Apennin pour arriver à Florence, mon coeur battait avec force. Quel enfantillage ! Enfin, à un détour de la route, mon oeil a plongé dans la plaine, et j'ai aperçu de loin, comme une masse sombre, Santa Maria del Fiore et sa fameuse coupole, chef-d'oeuvre de Brunelleschi. " C'est là qu'on vécu le Dante, Michel-Ange, Léonard de Vinci ! me disais-je ; voilà cette noble ville, la reine du Moyen-Âge ! C'est dans ces murs que la civilisation a recommencé ; là, Laurent de Médécis a si bien fait le rôle de roi, et tenu une cour où, pour la première fois depuis Auguste, ne primait pas le mérite militaire. "
°
Stendhal, Rome, Naples et Florence
L.A. photographie, mai 2010
Sandro Botticelli, Jésus au mont des oliviers,
1485-1490 Grenade, chapelle royale
.
Moment de tension tragique et presque de rupture entre les deux natures de Jésus, l'humaine et la divine, la scène de la prière au jardin des oliviers inclut aussi le thème de la solitude du Christ
.
Seul sur le mont des oliviers, Jésus, " commençant à ressentir tristesse et angoisse " s'est agenouillé pour prier
.
Les apôtres Jacques le Majeur et Pierre, que Jésus a invités à le suivre au jardin de Gethsémani, dorment profondément. Ces trois mêmes apôtres étaient au contraire restés éveillés lors de la Transfiguration sur le mont Thabor
.
à la fin de la prière du Christ, un ange descend du ciel pour le réconforter
.

mercredi, septembre 15, 2010

Abba

Attention absolue, léger étonnement avant le saut
.
Abba
Notre Père dans les cieux
Que ton Nom soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel
Donne-nous aujourd'hui
La nourriture nécessaire à notre vie
Libère-nous de nos dettes
Comme nous-même libérons nos débiteurs
Ne nous laisse pas emporter
Par l'épreuve
Délivre-nous du pervers
.
Au-delà des mots et au coeur des mots qui nous sont plus ou moins familiers, il s'agit sans cesse de revenir au Silence ( la langue sacrée), de revenir à son centre ( le temple saint ) et, là, d'entrer dans le Souffle (l'esprit, le pneuma) de Celui qui a prié ces paroles. Alors ce n'est plus moi qui prie, c'est " Je Suis " qui prie en moi... Tout ceci ne sera pas le fruit d'une spéculation ou d'un rêve, mais davantage celui d'une pratique. Simone Weil à ce propos
:
Je me suis imposé pour unique pratique de réciter le Notre-Père une fois chaque matin avec une attention absolue. Si pendant la récitation mon attention s'égare ou s'endort, fût-ce d'une manière infinitésimale, je recommence jusqu'à ce que j'aie obtenu une fois une attention pure...La vertu de cette pratique est extraordinaire et me surprend chaque fois, car, quoique je l'éprouve chaque jour, elle dépasse chaque fois mon attente.
°
Simone Weil, Attente de Dieu, in introduction de Joseph-Marie Perrin, op., La colombe, éd. du Vieux Colombier, 1949, réed., Fayard, 1969, éd. du Seuil, 1977, p. 78-79.
Source Jean-Yves Leloup, Notre-Père, Albin Michel p. 58-59
" Je ne crois pas en Dieu. Dieu n'existe pas. Mais je le prie tous les jours " : lorsqu'un ami lui confie cette pensée, évoquant sa fidélité à la récitation du Notre-Père de son enfance, Jean-Yves Leloup décide d'écrire ce livre
.
Comment se dire athée et prier tous les jours ? De quel athéisme s'agit-il ? (Rebelle, raisonnable ou mystique ?) Jean-Yves Leloup interroge la prière de Yeshoua dans l' Évangile et le désir qui s'y exprime. L'interprétation plus philosophique que religieuse qu'il donne du Notre-Père peut étonner : elle rejoint les questions fondamentales du monde contemporain, celles de l'origine, de la paternité, du Nom... celles de l'identité, de la nourriture, de la dette et du pardon, de l'épreuve et de la perversion... Il nous rappelle également que Yeshoua de Nazareth n'a jamais transmis une " loi " (Thora, Charia ou Dharma ), mais une prière, c'est-à-dire une relation, une attention à l'Autre, qui peut réorienter l'intelligence, le désir et les actes, dans les situations les plus triviales et les plus sublimes de l'existence humaine.
°
Jean-Tves Leloup
" Notre-Père "
une lecture spirituelle,
Albin Michel
plage montagne montagnes neigeuses
montagne
montagne
colline
montagnes collines montagnes montagnes
montagnes
collines
montagnes
collines
hautes terres
montagne ruisseau hautes terres falaise(s)
montagne vallée vallée large
montagne
vallée
montagne
collines
collines dos collines
montagnes montagnes hautes terres
montagne fjord montagne fjord
montagne
tunnel
galerie
jardin
montagne station
montagne source
montagne rivière
montagne colline hautes terres montagnes
Données topographiques
.
Montagnes
Volcan
Colline
Montagnes
Plateau
Collines
Col
Vallée Canyon
Plaine
Bassin
Delta
Cap
Péninsule
Flèche, Banc de sable
Île
Atoll
Rocher
Îles
Rochers
Autres données topographiques
Continent
Côte, Plage
Isthme
Falaise
Caverne, Cavernes
Cratère
Dépression
Dune
Coulée de lave
.
Données hydrographiques
.
Rivière, Fleuve
Bras de rivière
Canal
Aqueduc
Chute d'eau
Rapides
Détroit
Baie, Golfe
Estuaire
Fjord
Lac, Lacs
Réservoir, Retenue
Marais
Formes glaciaires
Glacier
Autres données hydrographique
Océan
Mer
.
En perspective d'un voyage avec Elle !
.
Percé île Bonaventure
48.31 N . 64.13 W.
L'étoile et l'or du temps
.
En préparatifs de fuite un peu plus au NW
pour être dans le très froid
.
Lac Perdu
50.44 N. 70.14 W.
l'hiver le jour le soleil à peine
.
L'illumination originelle est la pratique merveilleuse
.
A17
L'Infini 84 Automne 2003,
Pierre Senges
ESSAIS FRAGILES D'APLOMP
page 91
:
...Il y serait question de ligne droite comparée à la rotondité de la Terre, de verticale comparée à l'horizon, d'une ethnologie de la rectitude et de l'élévation, de mythologie retournée à l'endroit, d'architecture et d'abîmes, d'intuitions mécanistes, géométriques ou mathématiques, de pionniers tombés dans l'oubli, de voyages au long cours et de théories s'opposant au sujet du mouvement en général et de la chute en particulier. Il y serait question de vertige...
Illumination d'autrui
transmission directe
réceptivité
.
C'est un amour bien pauvre, celui que l'on peut calculer. ( Shakespeare )
.
Les calculs de côté, l'inévitable descente du ciel, et la visite des souvenirs et
la séances des rythmes occupent la demeure,
la tête et le monde de l'esprit . ( Rimbaud ) ... au dos de l'infini.
8 h ce matin
Printemps d'automne O. W.
.
comme premier temps de l'automne
couleurs parfums qui se mangent
.
la nature est très belle...

mardi, septembre 14, 2010

sous les feuillages avec
Bernard Guillot
" Géologie ", cahier photos
.






L.A. photographies, Albertville, septembre 2010
La Polygraphe en réserve pour la poésie
n° 13/14





lundi, septembre 13, 2010

Albertville street-plaza
lecture jeux repos ciel & feuillage
.







L.A. photographies,
Albertville septembre 2010





Albertville street-plaza
skatepark roller park bmxpark pour :
Flips Grabs Slide and Grinds
Nosegrind Boardslide Lipslide and Darkslide
.







L.A. photographies,
Albertville septembre 2010



Énigme
.
le feeble consiste à passer le truck avant
par dessus la barre et a grinder sur le truck arrière
tout en slidant avec la planche
.
le smith consiste a passer le truck arrière
sur la barre et le truck avant en dessous
de la barre tout en grindant
.
Culture urbaine / Sports urbains
.
Parkour
Freerunning
Art du déplacement
Echasses urbaines
Jongle de rue
Roller
Skate
BMX
Monocycle street
Basket street
Foot street
Golf street
Double dutch
Capoeira
Art tricks
Freestyle
Street surfing
Urban ball
Quick soccer en aréna
.
et la liste s'allonge de jours en jours...
Richard Long

James Cohan Gallery
°

dimanche, septembre 12, 2010

Roger Ackling
.
Voewood 2008 , sunlight on wood whith wire
44 X 29,5 X 11,5 cm

deux pièces de métal sur du bois
.

L.A. photographies,
Arêches, septembre 2010

détails d'un grenier
clef serrure
poignée
& thermomètre
.


L.A. photographies,
Arêches septembre 2010


L'art de se promener
.






L.A. photographies,
Arêches, septembre 2010




sous le pas sous le pas
avec tes Cantos Erza
Prana Lumière Cristal et Jade
au-delà de la lumière le cristal
au-dessus du cristal le jade
trèfle persistant
basalte effrité par le temps
.
Appollonius a fait la paix avec les animaux
pièces de bois & métal ; détails d'un chalet d'alpage
.



L.A. photographies, septembre 2010

Pièces de bois & détails
.

L.A. photographies,
les Combettes Arêches
septembre 2010

Le Rocher du Vent est la Falaise sonore
.

Quand on parvient ici, la roche prend mille formes fantastiques, sa surface et sa texture changent à chaque instant, et chaque cavité, chaque creux chantent comme par magie. Un trou traverse tout et laisse briller un rai de lumière dans les profondeurs. Tel l'éclat d'un astre ou du croissant de lune, on peut l'apercevoir à distance, mais non point le cueillir !

vendredi, septembre 10, 2010

Roselend et le chemin du rocher
.




Parallèles isothermes / Vues panoramiques / Montagnes russes / Vaisseaux aériens
°
L.A. photographies septembre 2010


Entre Hauteluce et Beaufort sous les hêtres
.



Forêt que nous étions, sommes et serons,
dans la texture et dans l'arraché,
la douleur qui serpente et le rire qui éclate
.
Christian Dotremont

L.A. photographies,
septembre 2010




Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog