lundi, avril 30, 2018






Grand-Monde 

est un livre tourné vers 

les arbres. 

Pourquoi écrire sur eux ? 










Parce qu’ils plantent un rapport, à la fois essentiel et fragile, à la nature. Ils donnent en silence les coordonnées de notre monde. Ces poèmes font la biographie des arbres, appelés « Ils » dans la première entrée, « Les Longtemps ». Ils s’y dessinent dans leur verticalité, collectivité vulnérable, accueillante et fermée. On les voit tenir à la lisière de l’humain. Ils poussent à l’orée de l’Histoire. Ce sont des relieurs. Ils persistent.





la nature a des senti-
ments lents



des animaux de
langue morte im-
priment leurs corps



dans notre boue



un arbre enterré par
les branches ressem



ble à un arbre plan-
té dans la mer se
sent




                              seul






Aurélie Foglia

José Corti


*

sitaudis





































Donald Sultan 

Wallflowers 

2007





































Jeune femme sans ombre

prologue

dans un passage obscur et confus du

Réel et son double












l'ombre

le reflet

l'écho


épilogue



ce sont amis que vent 
emporte

et il ventait devant 
ma porte


































Alba

le point   du jour

le logos

les strates 
et tous les mystères


la lune

la blanche  
muraille de musique

la soie



la table
d'harmonie
les 
bambous

la 
poussière









la beauté

un drap 
blanc devant soi au soleil

un 
dévoilement

une 
présence







Du 
latin 

alba       de albus

blanc 

alba \ˈal.ba\ féminin

Aube aurore


Royaume d’Alba
royaume d'Écosse au Haut Moyen Âge

Alba 
reste le nom gaélique pour l'Écosse

Alba
au Moyen Âge
chant matinal   aube    des troubadours



Alba

rivière de Gaule aujourd’hui 

l’Aube




































Être là  immobile  attendre

Prendre le texte au début

le lire  véritable travail  ne pas perdre

de temps et tout de suite oser

le dire  30 avril mort d'Antoine Vitez

*





Antoine Vitez fut secrétaire d’Aragon, metteur en scène, fondateur du Théâtre des Quartiers d’Ivry, directeur du Théâtre national de Chaillot, administrateur de la Comédie-Française, pédagogue, traducteur du russe, écrivain et essayiste. Il a œuvré dans le domaine du théâtre, du jeune public, de la marionnette, de la poésie. Militant pour un théâtre engagé dans la cité, un théâtre qu’il voulait « élitaire pour tous », il n’eût de cesse d’interroger le présent de l’art et de la politique.
































dimanche, avril 29, 2018


spaghettis  
au saumon et à la vodka

spaghettis 
à l'encre de seiche

spaghettis    aglio / olio

spaghettis    al pesto

spaghettis 
al pesto d'ail des ours

spaghettis al pomodoro

spaghettis 
nature













les spaghettis se mangent 
nature

quand il n'y a rien dans les armoires
de la cuisine

et très peu d'argent sur son compte
en banque


[un livre de listes]



































un quelque chose  qui donne 

de l'ombre

une plante   à épines

une encre 
livide


en silence tête baisée

une fuite  parfaite

sur le velours et loin d'ici







































Naomi Kawase 

Memory of the Wind 

1995




































Dans Peste soit de l’horoscope 

et autres poèmes

Beckett 









reprend en charge une partie 

de la vie de 

Descartes 






poème écrit à la hâte
en une nuit

composé 
de 98
vers


Les jeux de mots prolifèrent autour des éléments
biographiques 

l’auteur se soucie peu du sérieux
de la vie de Descartes 

sa vie intellectuelle n’a pas plus d’importance poétique
que sa vie quotidienne

Le titre du poème indique déjà cette indifférence ou plutôt ironie quant au sérieux de son sujet  Peste soit de l’horoscope   puisque Descartes aurait voulu conserver secrète sa date de naissance pour éviter toute prédiction astrologique possible

Superstition bizarre  de la part 
d’un rationaliste

Le titre est traduit de l’anglais 
Whoroscope 
whore 

signifiant pute
bien plus éloquent que sa traduction 
française



Dès le titre
Beckett imbrique déjà trois mondes 
langagiers 

implicitement celui intellectuel 
du philosophe

celui ordinaire exprimé 
par l’évocation de l’horoscope 
et de la langue 
argotique

enfin 

celui du jeu de mots ou calembour 
pouvant déplier 

en lui-même ces différents 
modes d’expression 
ou motifs





























Rimbaud a du goût pour les


livres érotiques sans orthographe

contes de fées

refrains niais

rythmes naïfs


Avec ses acolytes de l'Album Zutique 

il fabrique en contre-bande des François Coppé

gloire nationale

d'une bien plus joyeuse giclée


*










Blaise Cendras écrit son Kodak

à l'aide de phrases empruntées

toujours sans guillemets à un roman-feuilleton

de Gustave Le Rouge

qui rutile soudain des reflets de cette

transfusion



De la poésie toute faite






































Poisons l'un pour l'autre

Le dégoût t'a secoué

La souffrance est impression sensible

résulte de deux forces

peut se prolonger longtemps

29 avril mort de Ludwig Wittgenstein

*




Ludwig Wittgenstein 
ne publia de son vivant qu’une œuvre majeure : 

le Tractatus logico-philosophicus
dont une première version parut en 1921 à Vienne. 

Dans cette œuvre influencée à la fois par la lecture de Schopenhauer et de Kierkegaard, et par Frege, Moore et Russell, Wittgenstein montre les limites du langage et de la faculté de connaître de l’homme. 

Le Tractatus a donné lieu à de nombreuses interprétations, parfois difficilement conciliables. Alors que la signification mystique  de ce texte est pour Wittgenstein éthique et esthétique , la plupart des lectures ont mis en avant son intérêt en logique et en philosophie du langage. 





Le monde est tout ce qui arrive

Ce qui arrive  le fait  est l'existence d'états de choses

Le tableau logique des faits constitue la pensée

La pensée est la proposition ayant un sens

La proposition est une fonction de vérité des propositions élémentaires

Le sixième aphorisme indique la forme générale d'une fonction de vérité


Ce dont on ne peut parler  il faut le taire
































samedi, avril 28, 2018


UT

une hutte

des huttes

zut !

but

mute

flute

chut !















butte

brute

chute

knut

pute

tut-tut !

les Utes

scorbut 

occiput

uppercut 

Pizza Hut


[un livre de listes]

































les contres-jours  

gonflent la 
page

le récit  d'un inventaire

une parfaite 
reptilité

la lumière insurveillée

la grande échelle   
du lit

une traversée approximative














la matière

d'un grand voyage

d' une effarante

pudeur

le récit de la ville crépite


































COUPLES

l' hydrogène et l'oxygène

le recto et le verso

l'envers et l'endroit

la vie et la mort

l'abscisse et l'ordonnée

le Nord et le Sud

le son et le sens

l’œuf et la poule

la fumée et le feu

le cœur et la raison

Castor et Pollux


[un livre de listes]


































Bouvard et Pécuchet 

obstinément
méticuleux dans leur parcours encyclopédique
recopient
tout ce qui leur tombe sous la main 

vieux journaux

affiches 

cornets à tabac


De la poésie toute faite


*











Apollinaire

passant par une rue dont

le soleil est le clairon

donne le la

de la modernité

Tu lis les prospectus 
les catalogues les affiches qui chantent 
tout haut

Voici la poésie ce matin


De la poésie toute faite





































La parole écrite refuse compromission 

se propage par scission  sera chemin

à travers l'obstacle  l'incorporation

nécessaire d'une pensée

28 avril naissance de Karl Kraus

*






La liberté de la presse est l'ange exterminateur de la liberté


Auteur d'une œuvre monumentale qui n'est que très partiellement traduite en français, dramaturge, poète, essayiste, il a aussi et surtout été un satiriste et un pamphlétaire redouté. Il dénonçait avec la plus grande virulence, dans les pages de Die Fackel, la revue qu'il avait fondée et dont il a pendant presque quarante ans été le rédacteur à peu près exclusif, les compromissions, les dénis de justice et la corruption, et notamment la corruption de la langue en laquelle il voyait la source des plus grands maux de son époque, et dont il tenait la presse pour principale responsable.




































Au commencement  
un arbre

Avant  la maison     
une grotte

Avant  la grotte       
un marais

Avant le marais     
un désert


le jardin était au milieu  entre le trottoir et la rue



*


ce qui vint en premier

la rivière
le prêtre
le crime
les pompiers
la conquête 
la fourchette
la gravité
le coton
le colibri 
la puberté


INTRIGUE WILLIS































Lautréamont 

intègre sans guillemets dans la prose magistralement cadencée des Chants de Maldoror la strophe du vol des étourneaux détournée sans vergogne d'un traité d'ornithologie

Avant de mettre à la besogne sans le dire et à contre-sens Vauvenargues pour le contraindre à servir d'arc-boutant à l'étrange essai de morale que sont les Poésies


De la poésie toute faite




































23 24 26 

avril

naissances de 

Pascal Quignard / William  Goyen / Ludwig Wittgenstein










Mer froide

printemps

On attend

Dans le silence

L'amour surgira ou ne naîtra jamais

aspiré dans son passé

Pas aisé de se désensorceler


/



Je marchai sous la pluie

des visages passaient sous un réverbère

Je te touche et te nomme

repasse dans ma mémoire les jours de soleil


/


La rage  de la langue

de détruire   sa nouveauté

revient toujours  

La tragédie

l'arbre se dresse fermement

et ne plie pas

mais rompt








L.A. photographies Nancy parc Olry 

le Hêtre Pleureur

































vendredi, avril 27, 2018


INTRIGUE

la première 
phase est le chaos

la deuxième 
phase est l'insomnie

la troisième
phase est      les gens normaux

la quatrième 
que faire


source 

K+O+S+H+K+O+N+O+N+G

12

été

17































.


La voici en effet, 
fracassant les arbres, foudroyant les murs. 

ital. ; « [...] » ; ital. ; ital. (x3) ; « [...] » (x2) – ital. (x2) ; « [...] » [in toto] ; ital. ; « [...] » ; ital. – « [...] » ; « [...] » – ital. ; « [...] » (x2) ; « [...] » (x6) – ital. – « [...] » – ital. – « [...] » (x2) ; ital. [in toto] – « [...] » ; « [...] » (x4) – ital. (x3) ; « [...] » – ital. – « [...] » (x3) ; ital. ; « [...] » [in toto] ; « [...] » ; « [...] » ; ital. (x3) ; ital. (x2) ; ital. ; « [...] » ; « [...] » ; « [...] » ; ital. – « [...] » (x2) ; « [...] » – ital. ; ital. – « [...] » (x3) – 

« chaque ligne est la mémoire d'autres lignes » ;



















ital. – « [...] » (x3) – « chaque ligne est la mémoire d'autres lignes » ; ital. ; « [...] » ; « [...] » (x4) ; « [...] » ; « [...] » (x2) – ital. [« Michel Crozatier »] ; « [...] » ; « [...] » ; « [...] » (x2) – ital. ; « [...] » (x2) [« Picabia »] ; « [...] » (x3) – ital. ; « [...] » (x3) – ital. ; ital. – « [...] » ; « [...] » – ital. [« Rosa Luxemburg »] ; « [...] » ; « [...] » ; « [...] » ; « [...] » ; « [...] » – ital. ; « [...] » + gras + souligné [« « La voici en effet, fracassant les arbres, foudroyant les murs. » »] ; « [...] » ; « [...] » (x2) ; ital. – « [...] » (x2) ; « [...] » ; ital. ; ital. ; « [...] » – ital ; ital. ; ital. (x2) ; « [...] » ; ital. ; « [ital.] » ; « [...] » [in toto] ; ital. ; « [...] » ; « [...] » (x3) ; ital. ; « [ital. in toto] » ; ital. ; ital. (x3) – « [...] » ; ital. (x2) ; ital. ; ital. [in toto] ; « [...] » ; ital. (x2) ; ital. ; « [...] » (x2) ; « Le récit se souvient de lui-même, il se répète, il continue avec les mêmes mots. » ; ital. ; ital. ; ital. ; « [...] » [in toto] ; ital. [in toto] ; ital. ; ital. – « [...] » ; « [...] » (x3) – ital. ; ital. (x3) ; ital. – « [...] » (x2) ; ital. (x2) ; ital. ; « [...] » – ital. ; « [...] » – « ces cailloux qui passent de main en main sans qu'on sache pourquoi. » – ital. ; « [...] » ; « [...] » – ital. (x2) ; ital. (x2) ; ital. (x3) ; ital. (x2) ; ital. – « [...] » ; ital. (x2) – « [...] » ; ital. ; ital. (x4) – « [...] » ; ital. – « [...] » ; ital. (x7) ; ital. ; « [...] » – ital. (x3) ; « je ne raconte pas, je recopie » – « Je copie et je recopie » ; ital. (x3) – « [...] » (x2) ; « [ital] [""]» ; ital. (x3) – « [...] » ; ital. ; ital. (x3) ; ital. ; « [...] » (x2) ; « [...] » ; ital..



« je ne raconte pas, je recopie ».

[dans l'intervalle entre Marseille et Tombelaine – printemps 2018]



Respectivement et dans l'ordre où ils se suivent p. :

81 ; 7 ; 9 ; 11 ; 12 ; 14 ; 15 ; 19 ; 20 ; 22 ; 23 ; 24 ; 25 ; 26 ; 27 ; 28 ; 29 ; 30 ; 31 ; 35 ; 36 ; 38 ; 39 ; 40 ; 41 ; 42 ; 43 ; 48 ; 50 ; 51; 52 ; 53 ; 54 ; 55 ; 57 ; 59 ; 60 ; 63 ; 65 ; 67 ; 68 ; 69 ; 71 ; 73 ; 76 ; 78 ; 80 ; 81 ; 86 ; 87 ; 88 ; 90 ; 97 ; 100 ; 101 ; 102 ; 103 ; 104 ; 105 ; 106 ; 109 ; 113 ; 114 ; 115 ; 116 ; 119 ; 120 ; 123 ; 126 ; 129 ; 131 ; 132 ; 134 ; 138 ; 139 ; 141 ; 142 ; 144 ; 145 ; 148 ; 149 ; 153 ; 157 ; 159 ; 160 ; 161 ; 163 ; 164 ; 166 ; 167 ; 171 ; 172 ; 173 ; 174 ; 175 ; 179 ; 180 ; 181 ; 182 ; 183 ; 184 ; 185 ; 189 ; 190 ; 191 ; 192 ; 193 ; 194 ; 199 ; 200 ; 202 ; 203 ; 205 ; 206.



Trouver ici de Jean-Marie Gleize
par Bertrand Verdier
Sitaudis



Trouver 

ici

































Télescopant des choses hétéroclites, nobles ou triviales, grossières ou délicates, complexes ou absurdes, les listes de Christophe Rey sont de véritables outils d’appréhension et de compréhension du monde.


Multipliant les angles inattendus, souvent drôles, ces listes sont aussi une forme d’écriture toujours ouverte, dont la fixation momentanée dans le livre appelle à l’imagination du lecteur.

Héros-Limite




































mardi, avril 17, 2018





Je livre au temps la morsure de l'instant

improvise parole dure   parole de sursaut

Rien ne délivre jamais du dire   Enlisement

est au bout  17 avril mort d'Aimé Césaire

*







Fondateur et représentant majeur du mouvement littéraire de la négritude avec Léopold Sédar Senghor, anticolonialiste résolu, il mena en parallèle une carrière politique en tant que député de la Martinique, et maire de Fort-de-France durant cinquante-six années consécutives, de 1945 à 2001.

Jour et nuit

Le soleil le bourreau la poussée des masses la routine de mourir et mon cri de bête blessée et c'est ainsi jusqu'à l'infini des fièvres la formidable écluse de la mort bombardée par mes yeux à moi-même aléoutiens qui de terre de ver cherchent parmi terre et vers tes yeux de chair de soleil comme un négrillon la pièce dans l'eau où ne manque pas de chanter la forêt vierge jaillie du silence de la terre de mes yeux à moi-même aléoutiens et c'est ainsi que le saute-mouton salé des pensées hermaphrodites des appels de jaguars de source d'antilope de savanes cueillies aux branches à travers leur première grande aventure: la cyathée merveilleuse sous laquelle s'effeuille une jolie nymphe parmi le lait des mancenilliers et les accolades des sangsues fraternelles.

Aimé Césaire,

Les armes miraculeuses, 1946 (extrait)





































Le sycomore 


IL est à notre porte et il frappe

Il nous dit

Il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison

Descendons de notre sycomore pour le recevoir











Les sycomores aux 4 coins du sépulcre d'

HCE

se confondent avec les 4 évangélistes ou les montants

du lit du rêveur


Arbre d'Osiris

le sycomore est associé à la vieillesse et à la résurrection




































La rose 

l'un des symboles 
les plus importants dans la tradition 
occidentale

équivalent du lotus des traditions égyptienne ou hindoue  
la rose représente l'épanouissement  la gloire et la jouissance de la multiplicité dans son union avec son Créateur








La rose  
comme la rosace des cathédrales  représente donc la 
Vierge Marie

Dans l'hermétisme  chez les Roses-Croix et dans l'oeuvre de W.B. Yeats  la rosa alchemica symbolise la perfection

C'est au cœur de la Rose céleste que Dante a la révélation ultime

Molly Bloom était associée à la rose dans le dernier chapitre d'Ulysse

Rose est également le participe passé du verbe to rise
se dresser



La hyacinthe 

pierre jaune tirant sur le rouge  ou fleur jacinthe  nommée d'après l'ami d'Apollon que ce dernier tua par erreur

Symbole de la résurrection   de l'oeuvre au rouge  donc de Shaun

Hyakintos était un génie du printemps  mort et ressuscité comme Adonis


Le narcisse 

la fleur de la résurrection de Narcisse
dont le mythe peut être lu comme une initiation : 

en plongeant dans son image  
Narcisse s'est traversé lui-même

comme Shakespeare selon Stephen
































lundi, avril 16, 2018





Une existence raisonnable

ne peut pas se dérouler sans une 

pratique de santé

hygieinë pragmateia ou technë











qui constitue en quelque sorte l'armature permanente

de la vie quotidienne

permettant à chaque instant de savoir que faire

et comment faire


Elle implique une perception

médicale du

monde


ou du moins


de l'espace et des circonstances

dans lesquels on vit







































La promenade

cette dernière est plus avantageuse sur un terrain

qui n'est pas tout à fait

uni









car les montées et les descentes

en imprimant au corps des mouvements variés

sont plus favorables

à moins que l'état de faiblesse ne soit

extrême



La promenade est plus salutaire au grand air

que sous un portique

au soleil si la tête peut le supporter qu'à

l'ombre

à l'ombre des murs et du feuillage qu'à

celle des toits

en ligne droite qu'en ligne sinueuse



L'exercice sera suivi d'une onction soit

au soleil

soit devant le feu

ou encore d'un bain mais dans une salle qui soit

le plus possible haute

bien éclairée et spacieuse



Celse  /  traité de médecine


































le syndrome de la personnalité


les dispositifs de correction

les actes de contrition


Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies  ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la norme pas nécessairement pathologiques

Le terme est issu du grec ancien  de sun  avec et dramein provenant de trekhein  courir


















une autoroute

un élément du discours

une date d'expiration

une date d'expédition

une distribution


un modificateur



nous ne voyons d'ordinaire les choses qu'à travers une double paire de bésicles intellectuelles ou pour parler sans métaphore  à travers deux intermédiaires interposés entre elles et nous. 

ces deux milieux modificateurs sont le langage
et le préjugé. 


Lunettes sans branches qui se fixent 
au nez


Figuré


Vision 
point de vue vieux et démodé

































C'est tiré d'un petit 
texte

une quarantaine de pages à
peine


ça figure dans un petit recueil
appelé

T



















le mot fragment est sur la
quatrième

une série de fragments kaléidoscopiques et
hallucinés

l'éparpillement de formes brèves
syncopés



avancer dans plusieurs 
directions à la 
fois

comme quand on marche 
sous les feux de plusieurs éclairages 
artificiels  provoquant plusieurs ombres 
qui se reflètent les unes les autres  voire s'opposent
se découpent 
se complètent



Il y a cette dualité de
l'écriture

l'écriture au
tu

l'écriture au
je

la mention 
de l'auteur  intervient 
dans le texte comme une figure 
additionnelle 



LA RÉALITÉ

jette sur le  texte un filet de
suspicion

c'est quelque chose que l'on retrouve
dans le mot

Soleil

un truc narratif
issu d'une contrainte d'atelier 


mettre en lumière la fiction
dans l'infiniment
petit

une écriture qui  laisse très peu 
de place à la 
fiction

Le soleil écrase 
tout



































hypocrisie
fausseté
simulation
fourberie
sournoiserie
tartuferie
mensonge
feinte
dissimulation
déloyauté
double
dualité
trahison















Depuis la vie 
dans les plus matérielles 
coquilles 


jusqu'aux plus subtiles dissimulations dans 



le simple 
mimétisme 
des surfaces

































Deux attitudes sont    possibles    

devant la totalité 

ouverte


l'une qui correspond à la logique 

fine 

et à l'analyse infinie de 

Leibniz


l'autre qui correspond à l'irrationalisme de 

Pascal











Cette duplicité s'explique elle-même par 

l'amphibolie    Ambiguïté   
                             double sens possible 
                             d'une proposition ou d'une donnée


de l'infini




*





C'est toujours 
le même vice moderne 

duplicité


Ils veulent 
jouer deux fois


Ils veulent 
jouer deux jeux étrangers et à volonté contraires


Ils veulent 
jouer sur deux tables


Ils veulent 
jouer des deux mains
































Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " (3x4) * & 12 14 24 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A.a.H A.L. A.R7 A.S. A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB ABDL Aboulafia Abruzzo acronyme Actis Actualités Adorno ADR Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite AIR Air du temps Alain de Lille Alan Davies Albiach Alchimie Alechinsky Aleph Alferi Alina Reyes Amande Anagrammes Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Appelfeld Approche Arago Aram Saroyan Arbres Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Auxméry Avec Avent B B.Celerier Babel Bachmann Banal Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala BAZAR Beaufortain Beckett Benedetto Bénézet Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot Binet bio BioMobiles Biopsies Bishop BISSES1 Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blanqui Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté bord de terre Borges Bouddha Bozier Bretagne Briciole Broodthaers Bryen BSRM Butor Byron C C.C C.F. C.Olson çacest café Campo Cantos Capital Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier CCB CCEM ce qui est Cendras cequej'aime Cerbelaud cercles Cerf Ceux Cézanne CH5 Champs Chants et Poésies Char chartres Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations CL Claude Favre Claude Simon Climat Closky Code Cole collages Collines Côme comme Compact compostelle Copier Corbeau Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Dans Danse Dao Dates DDLR de De Vries définitions Deleuze Delillo délires Démocrite Denis Roche Déplacement Derrida Des Déserts Désir Dextre DFRC Diable Dickinson Divers DMI Domerg Duchamp Duncan Duras Duvauroux Dworkin E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof EPE épiphanies EPLA ESE ESPA Espitallier essais Etel Adnan Etna étoile Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. F.O faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore FNAR Foligno Foucault Fourcade Fractales Fragme Fragments France François Cheng Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO genese Genji Gervais Gif Giffard Giovannoni Girard Giroux Gizzi Gleize GMH Gobenceaux Godard Goethe Gombrowicz Gongora Grâces Gramm gris Guesdon Guyau Guyotat GWFH H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Harms Hart Crane Hausmann Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Herta Müller Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Histoire HO Hocquard Hölderlin Houellebecq HR. Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. ici il Illuminations ILVLA ilya immédiatement imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Interrompre Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet jaime Jakobson Jardin JBE JCERDM JE Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G K.K Kafka Kaplan Kapoor Kawara Kay Ryan KDCN Kenneth White Kerouac Khlebnikov Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts L'EI La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Lagopède LALELES LAME Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin LBA LDB LDMC Le Clézio Le Livre Le poème LECLA Lectures Lee Ufan Leibniz Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lex1 lex2 lex3 lex5 lex8 Lexie LFDH lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes livrelit LJDP LLDO LLDP LLDQ LO LOAN LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS LSDV LSMT LTO Lune Lus & Mus LVMDE Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.S.M M.Trinité Ma Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Maïakovski Mains Mais Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manganelli Manifeste Manon Manzoni Map Marcheurs Marelle Martin Ziegler Marx Masao Yamamoto Matinaux Matsui Matta-Clarck Mauguin MBO MCH MDLF MDOU mémoire Memories Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro MFRC Michon micro Millet Mina Loy Miura ori MJNYCR Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore Morris mots Moving mp3 MPUSPM Murs et Fenêtres Muscle Musil Musique MWLG Nagori Nancy Napoli Narnia Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Neil Mills Nerval neuf Nice Niedecker Nietzsche Noguez Noir nOmbres Notes-Book Notes-Rapides Nouveautés Novae Novalis Novarina NP Nuages Nuits O.Pé objets Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot OM ON Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.A P.B.Shelley P.observatoire P.P. P48 Padirac Pages palimpseste Palmer Paolo Icaro PAR Paradis Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Passages Paul Celan Paul Valéry Paysages PDLC PDM Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases phusis Pi Pierres Pierrette Bloch Pin Pise Pizarnik Plagiat planètes Platon Pleynet Podiensis Points Politikos pommes Ponge Pour praxis prénoms Prière Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un QuelqueChose Questions Qui Quignard Quotidien R.G.Lecomte R.M. R.M.I R.M.T. Rachi Rae Armantrout Range Raphoz Raven RBDBB RBLPDT RD Recettes Reclus Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Rêve Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud RIP Ristat Rivières RLP Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rocamadour Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rosset Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson sa vie Saigyo Saliens Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sbrissa Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca SGM Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Sinclair Situation Sivan six SJDC Ski soleil Solutré Sommeil Sonnets Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza spirale SPSLSA Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu sur Suso Swensen synonymes T T.A T.C T.S.Eliot Tabarini Takis Tanizaki TAOPY Tardy Tarkos TDQ TEL Temps Temps probable Tétralemme TEXTES Thalès Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TLP TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane Toujours TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva TT TU Tumulte Tweets Typoésie u.p.d.d.v ULDLLA Ulysse UN UPSA usura V.I. V.Kh V.P. VALC vazquez VDSJ VE Venet Venise Vents VERBES Verne Vert vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Viton vitraux Voies volcan Volut Vous Voyelles Vulcano W W.Benjamin W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens Walser WB WBY wcw webasso Webcams WGJ WilliamBlake Windows Wittig Wolfgang Laib Woolf Xardel Xénophon Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zéro Zoom Zukofsky Zürn

Archives du blog