mercredi, décembre 31, 2008

.

écouter  Zhuangzi


Côtoyer le soleil et la lune,
tenir l'univers sous son bras,
que tout se relie et s'accorde,
laisser aux choses leur désordre,
et traiter l'esclave en seigneur.
La foule s'affaire et se démène,
le sage fait figure d'idiot,
il participe de tous les âges,
mais, uni, il accomplit la pureté.


Et aussi :


" Autrefois, les hommes véritables avaient un sommeil sans rêves, et une veille sans soucis. Ils se nourrissaient sans chercher plus loin, et profonde, profonde, était leur respiration. L'homme véritable respire par les talons, l'homme courant par la gorge."



source Philippe Sollers
un vrai roman, mémoires
Plon

































.

Vide & Visible




Trente rayons convergent au moyeu mais c'est le vide médian qui confère à la voiture sa fonction. On façonne l'argile pour faire des vases, mais c'est du vide interne que dépend son usage. Une maison est percée de portes et de fenêtres, c'est encore le vide qui permet l'usage de la maison. Ainsi " ce qui est " constitue la possibilité de toute chose ; " ce qui n'est pas " constitue sa fonction.
°
Lao-tseu
Tao-tö king, XI
°
L.A. photographies, en raquettes à neige au Col des Saisies, 31/12/08

Les Aulnes


Aune, ou Aulne, alnus en latin, un vieux mot, une vieille racine indo-européenne, EL... qui probablement voulait dire aune, mais aussi arbre, l'arbre en soi, indéterminé, inquiétant, un peu sorcier, plutôt maléfique. Les Aunes, le roi des Aulnes, Erlkönig...Les arbres des mélancoliques plaines nordiques, des marais brumeux, des bords sinistres des mares, des tourbières basses et pleines de traîtrise, des bas-fonds fangeux au sol mouvant sous les pas. Les arbres estompés dans les brouillards qui montent des eaux, au crépuscule, au bord des lacs aux rives incertaines, des rivières au lit indécis. Les arbres mystérieux des pays d'Elfes et de Lorelei, dont les feuilles tombent vivantes et vertes, sans jamais ni jaunir ni brunir. Les arbres au puissant tempérament qui sans cesse, tout au long de l'année, préparent leurs glaciales floraisons hivernales.
°
L.A. photographie au Col des Saisies, 31 janvier 2008
voir le guide des Arbres et Arbustes d'Europe
éditions Delachaux et Niestlé
.

D'un brouillon





de poème
 d'aquarelle
 d'encre et de papier
 
 
 
 
 
 
 
qui brouille tout, n'a pas de méthode, désordonné ;
première rédaction d'un écrit qu'on mettra au net par la suite ;
entre brouiller, broussaille et brousse.
.
L.A.2003
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

mardi, décembre 30, 2008

CONTREVENIR

Obéissez à vos porcs qui existent. Je me soumets à
mes dieux qui n'existent pas
.
Nous restons gens d'inclémence
.
René Char quitter
°
Un siècle d'écrivains ici

sur une petite surface

.



à peine élan

des traits de crayons
sur une petite surface

rêveusement
et sans trop savoir

quoi ?



L.A. encre & crayon sur papier, photographie, 2007






















.

Agrafe II


L.A. encre, papiers et agrafes, 2008
Boite en carton 22/26/3 cm, détail intérieur

Je me promène

à Nice, en octobre, il fait froid. Le 23 novembre, M.N. note :
" Je suis assis ce matin, pour la première fois dans une pièce chauffée."
Puis :
" Je me promène une heure le matin, trois heures l'après-midi, à pas vifs - le même chemin jour après jour : il est assez beau pour cela. "
°
Quatre heures de marche par jour, voilà comment ça s'écrit : à pas vifs, toujours le même chemin et jamais le même, éternel retour du chemin.
°
source : Philippe Sollers, une vie divine, folio

notte di grazia

nuit qui fait tant
implorer l'aube
nuit de grâce
tombe
°
notte che tanto fai
implorare l'alba
notte di grazia
cala
°
Samuel Beckett

lundi, décembre 29, 2008

Comment dire

folie -
folie que de -
que de -
comment dire -
folie que de ce -
depuis -
folie depuis ce -
donné -
folie donné ce que de -
vu -
folie vue ce -
ce -
comment dire -
ceci -
ce ceci -
ceci-ci -
tout ce ceci-ci -
folie donné tout ce -
vu -
folie vu tout ce ceci-ci que de -
que de -
comment dire -
voir -
entrevoir -
croire entrevoir -
vouloir croire entrevoir -
folie que de vouloir croire entrevoir quoi -
quoi -
comment dire -
et où -
que de vouloir croire entrevoir quoi où -
où -
comment dire -
là -
là-bas -
loin -
loin là là-bas -
à peine -
loin là là-bas à peine quoi -
quoi -
comment dire -
vu tout ceci -
tout ce ceci-ci -
folie que de voir quoi -
entrevoir -
croire entrevoir -
vouloir croire entrevoir -
loin là là-bas à peine quoi -
folie que de vouloir croire entrevoir quoi -
quoi -
comment dire -
-
comment dire
°
Samuel Beckett
L.A. photographie, Frédérique Lefeuvre, 2008

Immagina se questo


imagine si ceci
un jour ceci
un beau jour
imagine
si un jour
un beau jour ceci
cessait
imagine
°
immagina se questo
un giorno questo
un bel giorno
immagina
se un giorno
un bel giorno questo
cessasse
immagina
°
Samuel Beckett ; le poesie, Einaudi
photographie, Frédérique Lefeuvre, Lionel André

Bisane Nov.2008

Titre, Exergue et fin

Aurore
°
" Il y a tant d'aurores qui
n'ont pas encore lui. "
RIG-VEDA.
°
Peut-être racontera-t-on un jour que nous aussi, tirant vers l'ouest, nous espérâmes atteindre une inde, - mais que notre destin fut d'échouer devant l'infini ? Ou bien, mes frères ? Ou bien ?-
°
Nietzsche

Nécessité du sommeil

Qu'est-ce que ça peut-être pour l'homme, l'absolue nécessité du sommeil ? Le fait est évident : un homme qui ne dort pas est un homme mort. Il est possible, sinon probable (sinon sûr), qu'il s'agit d'un irrésistible besoin de "retomber en enfance" dit-on vulgairement sans prendre le temps d'analyser. En fait, c'est s'arracher du corps un pan de nostalgie qui préserve, sauve et purifie, impossible d'admettre une explication raisonnable. On n'en veut pas d'ailleurs, on s'en passe.
°
Dominique Rolin
Journal amoureux; Folio

Journal en retard !

Le G7 est au chevet des bourses exsangues...Effondrement, récession, krach des marchés, le climat social est dans la tempête, la cinquième république à l'épreuve. Coeur Défense est en faillite, les ouailles en costume-cravate ont du souci, c'est certain...Les banques d'affaires s'enrichissent en conseillant les états pour qu'ils sauvent...les banques ! dégradation rapide, Alain Souchon ouvre un " parachute doré " en pleine crise financière. Les bleus et le football français sont au bord de l'implosion, le Mondial aiguise l'appétit des mafias : fortunes irracontables. Benoit XVI plaide en faveur de la béatification de Pie XII, Facebook a le couteau sous la gorge, suicide d'un jeune détenu à Metz. Le Clézio Nobel de la " rupture " : il faut continuer à lire des romans. Samedi 11 octobre 2008 un air d'été indien ! Tantôt les êtres vont de l'avant, tantôt ils suivent, tantôt ils soufflent légèrement, tantôt ils soufflent fort, tantôt ils sont vigoureux, tantôt ils sont débiles, tantôt ils prennent assise, tantôt ils tombent . C'est pourquoi le saint évite tout excès, tout luxe et toute licence. ( Lao-tseu XXIX).

Quarante siècles

Les chiffres ne nous ont jamais intéressés, Jim et moi. Nous avons su dès le départ, il y a quarante siècles, qu'il fallait se méfier de ces bestioles rusées, trompeuses, et souvent d'un rigorisme malfaisant. Nous nous fions aux battements d'une horloge qui serait sidérale. Pas de cadran, pas d'aiguilles, pas de remontoir. Les heures tournent d'elles-même sans avoir besoin de nous qui les avons pourtant inventées.
°
Dominique Rolin
Journal Amoureux; Folio
,
lecture juin 2006 le " Lucco " pour Oph.                      There's a possibility



So tell me when you hear my heart stop
Tell me when you hear my silence
.
.

En hiver vers le Sud-Est


La constellation d'Orion domine une grande partie du ciel hivernal. Elle nous aide à localiser d'autres étoiles brillantes. La ceinture d'Orion est la partie la plus perceptible de cette région. Elle se compose de l'étoile Mintaka, légèrement sous l'équateur céleste, Alnilam, au milieu, et Alnitak, la plus au sud. Les épaules d'Orion sont formées de l'étoile rouge Betelgeuse et de l'étoile blanche Bellatrix. Ses pieds sont représentés par les étoiles de couleur bleu blanchâtre, Rigel et Saiph. Le triangle pâle, au-dessus de ses épaules, suggère une barbe et l'espace vide plus haut, sa tête. Il tient un baudrier recourbé, devant lui, pointant vers le Taureau (Taurus), et une épée, au-dessus de sa tête. Il marche sur le Lièvre (Lepus).

Félicité


" Alors l'âme tout entière s'étend dans la lumière infinie : elle est si lumineuse, si amoureusement, si étroitement accouplée ou liée à la divinité au-delà de l'essence, à l'unitaire Trinité au-delà de la félicité, qu'elle ne ressent rien d'autre et ne perçoit plus sa propre action, mais fond d'elle-même et coule à sa propre source, ravie dans les richesses de la gloire, brûlant dans le feu de l'amour incréé, de l'amour démesuré, plongée, engloutie dans l'abîme de la divinité, si bien qu'elle semble, en quelque sorte, se dépouiller de son être créé et revêtir de nouveau l'être incréé, le premier modèle essentiel, non que sa substantialité se transforme ou se défasse de son être propre - mais parce que son mode d'être, sa vie particulière et ses qualités sont déifiés, c'est-à-dire s'égalant surnaturellement, par la grâce, à Dieu et à sa félicité au-delà de la félicité. "
°
Vous venez d'entendre un certain Denys le Chartreux, 1402-1471, originaire de Liège et auteur d'une oeuvre monumentale. On voit, par la répétition du beau mot de félicité, qu'il ne s'est pas ennuyé.

°
source, Philippe Sollers
Une Vie Divine
Folio
°
Odalisque, Picasso, mine de plomb, musée Picasso

Aujourd'hui

il neige au soleil; Picasso, dessin

dimanche, décembre 28, 2008

Lignes comme :


chemin, route, voie, parcours, destination, orientation, trajet...
°
L.A. lignes d'encre & d'eau sur papier; 23 août 2005

Titre et prologue, "exergue"

TERRA AMATAPrologue
°
Vous avez ouvert le livre sur cette page. Vous avez tourné deux ou trois pages, en regardant distraitement le titre, le nom de l'auteur, l'éditeur, et vous avez peut-être cherché cette phrase entre guillemets qu'il y a presque toujours au début des romans, parce que ça fait bien et que l'auteur se protège un peu en se référant à quelqu'un de plus important que lui. Cette fois-ci, il y aurait pu y avoir écrit : " je suis un de vous, un grain, un de vous...Brillant...Vivant...Brûlant..."
°
J.M.G. Le Clézio

Onction...de l'huile sainte

sur une personne action d'oindre, une friction douce pour faire pénétrer une pommade , douceur dans les paroles, qui porte à la dévotion... Huile, nom féminin , liquide gras d'origine végétale, animale, minérale...C' est l'huile de colza, d'amandes, de citrouille, c'est l'huile de phoque, huile de tef cendré, c'est huile de palme, c'est huile de tabac, huile de corossol, huile de vaseline, c'est huile de couenne, huile de sardines, de tourteaux d'olives, de lis, huile de dourah, c'est huile d'hélichryse (choisir de préférence celle des Balkans), huile de titri, de racine de vétiver, c'est huile de girofle, de cannelle, de cade, huile de bergamote, huile de sarrasin, c'est huile d'amandes poivrées, d'épicéa, de tamaris, huile de marjolaine ou d'origan, c'est huile de camomille, de canne, de feuilles de coca, de citrouille et de douille, c'est huile de sorgho, de balisier, de calla, huile d'aristoloche, huile de réséda, c'est huile de catalpa, de chanvre indien, d'érable à jus, huile de topinambour, d'arnica, d'amadou, huile de civette, de colchique, de carotte, d'ylang-ylang, c'est huile de clématite, huile de coraline, huile de citrus, c'est huile de sarriette, c'est huile de manioc, d'aloès, de sorbier, c'est huile de macadamia, huile de géranium, c'est huile d'alisier, c'est huile de pétrole, huile de coloquinte, d'ascophylle, de nèfle, de fucus vésiculeux, c'est huile de riz paddy, c'est huile d'orge, huile de cameline, huile de vison, huile de ciste, huile de coing, de cupule de gland, c'est huile de maïs, huile de lin, d'arachides, de noix de cajou, de noisettes, de noix de pécan, de noix, c'est huile d'agave, huile d'onagre, de lentilles, c'est huile de lavande, de sauge, de fusain, c'est huile d'ail, d'acajou, de bambou, huile d'éléphantine, de soleil et de nuit, de cheval, de baleine, c'est huile de coton ambré, de belladone, c'est huile d'algue, de melon, d'eucalyptus, de sésame, de boeuf et de moutons, c'est huile de ginko biloba, c'est huile de chélidoine, d'amandes douces, de noyaux de cerises, c'est huile de résine de sapin, huile de mélèze, de pin maritime et de résine de térébinthe, de chou navet, huile de paraffine, c'est huile de gui, c'est huile d'olives rances, d'olives tournantes, c'est huile de citronnier, huile de noyaux de prunes, huile d'abricots, de dattes, c'est huile de fleur d'oranger, huile de cèdre, de seigle, huile de graines de crucifères, huile de foie de morue, de moutarde blanche, de froment...
°
un signe amical à Jean-Michel Espitallier
amateur de belles- lettres

Giuseppe Penone

Bois, frottage avec chlorophylle sur tissu 1947.
°
à travers les nombreux projets à base de surfaces rugueuses et veineuses ( peaux, empreintes, paupières, écorces...), Giuseppe Penone recherche inlassablement la raison de ce contact perdu avec la nature, il explore les surfaces dans leur épaisseur en espérant apporter les éléments indispensables à une relation harmonieuse avec l'environnement.
°

Lignes de croissance






L.A. photographies; Col des Saisies, Oct.2008
.

Élevant 




mon âme vers les sommets, je crus bon de jeter un regard sur les confessions d'Augustin... Source de douceur infinie... Dés que je fixai mes yeux je lus : " et les hommes vont admirer les cimes des monts, les vagues de la mer, le vaste court des fleuves, le circuit de l'océan et le mouvement des astres et ils s'oublient eux-mêmes ". Je restai interdit... Alors, satisfait jusqu'à l'ivresse de la vue de cette montagne, je tournai les yeux de l'âme vers moi-même et, à partir de ce moment, personne ne m'entendit plus proférer un mot de toute la descente : ces paroles tourmentaient mon silence.




Pétrarque
L'Ascension du mont Ventoux































.

Silence tabulaire


le vide et l'instant sans effort
pour saisir
le clair et l'obscur
sur la tranche d'un secret
°
L.A. photographie, Col des Saisies, Déc.2008

Je suis ici


et je ne suis pas ici
ici est un mot
fixe et volatil
°
L.A. encre sur papier et photographie; 2005

Un très long poème


Ezra Pound (1885 - 1972) est certainement l'un des plus grands poète américains. Pionnier de la révolution moderne, découvreur de Joyce, T.S. Eliot, Hemingway, il s'installera en 1924 en Italie et deviendra l'un des plus étranges partisans de Mussolini. Inculpé de trahison en 1945, il passera douze ans en hôpital psychiatrique avant d'être libéré en 1958. Il terminera ses jours à Venise. Considéré dés son vivant comme un classique, il a cherché dans la réunion des cultures et des langues l'antidote à la décadence du monde moderne. Les Cantos, oeuvre totale qu'Ezra Pound forgera tout au long de sa vie (entre 1915 et 1960), est le plus important poème épique du XXè siècle. Traduit pour la première fois en France en 1986, l'ouvrage était épuisé depuis plus de dix ans. Cette nouvelle édition enrichie de nombreux inédits et d'un appareil critique est l'occasion de remettre à l'honneur ce texte majeur et de se pencher sur ses répercussions dans la poésie d'aujourd'hui.
°
" Le paradis voilà ce que j'ai tenté d'écrire "

samedi, décembre 27, 2008

Herbe folle


André Velter / Himat
carte postale, Beaufort 1999

C'est maintenant le premier mois d'hiver

Le soleil est dans la queue du Scorpion
à son lever dans l'Hydre, il se met à geler
Le faisan plonge dans la Houai (grande eau)
et se change en huître
L'arc-en-ciel est un instant voilé.
Le fils du ciel se nourrit de porc et de millet,
Les étalons sont gris comme l'acier.
En ce mois règne l'hiver.
Le soleil est dans l'épaule de l'archer
dans la tête du corbeau à l'aube
La glace épaissit. La terre craque. Et les tigres vont s'unir.
Coupez les arbres au solstice, taillez les flèches de bambou.
Troisième mois, l'oie sauvage s'envole vers le nord,
la pie construit son abri,
le faisan invoque l'esprit des montagnes.
La saison de la pêche est ouverte,
rivières et lacs sont gelés
Remplissez vos réserves de glace,
le grand concert des vents
épelle chaque chose par son nom. On reconnaît le bon souverain
à sa générosité, le mauvais à ses impôts.
Commencez donc là où vous êtes disait Lord Palmerston
qui commença par draguer les marais de Sligo
Combattit le brouillard à Londres. Dragua le port de Sligo.
°
des Cantos Chinois LII
Erza Pound
Flammarion

Beato Angelico

Fra Angelico, Nativité
°
Cosme de Médicis lui confie en 1440 la décoration du Couvent de San Marco (Florence), pièces et cellules individuelles des moines. La Nativité représente la naissance du Christ ( cellule 5). Tout début de la perspective, avec un essai maladroit concernant les anges sur le toit de l'étable. Le Christ est posé à terre et non dans la mangeoire, entouré de Marie et de Joseph, ainsi que de Sainte Catherine d'Alexandrie et de Saint Pierre martyr. Le Boeuf et l'âne figurent au second plan, dans l'étable devant la mangeoire. On peut voir d'après l'arrière - plan que la scène se situe dans une grotte ou, plus vraisemblablement, dans la montagne, ce qui est une idée courante de cette scène à l'époque de la Renaissance. Fra Angelico a été béatifié par J.Paul II en 1984 et proclamé Saint Patron des Artistes.
°

Titre, Exergue & Fin

Une Vie Divine
°
Au-delà du nord, de la glace, de la
mort - notre vie, notre bonheur...
Nous avons découvert le bonheur,
nous connaissons le chemin, nous
avons trouvé l'issue de ces milliers
d'années de labyrinthe.
NIETZSCHE
°
Où suis-je ? Qui suis-je ? Un simple passager de l'éternel retour du salut. Mais oui, du salut.
Philippe Sollers
Paris, le 30 septembre 118
Une Vie Divine/Folio

Moi, hors de la portée...


Des mots
là-haut, elle prend la parole.
°
L.A. texte & photographie; le Mont Blanc, Col des Saisies Déc.20008

Vois-le

malgré tout comme étant là
ni dispersé ni rassemblé
°
L.A. encre sur papier & photographie 2005

vendredi, décembre 26, 2008

Neige, montagnes et vent...

Nous pouvons
nous laisser surprendre et saisir par eux,
selon d'étranges retours de présence et d'absence... Les jeux infinis de l'ombre et de la lumière...

°
L.A. texte & photographie; Col des Saisies, Déc.2008

Betula Alba

Un arbre léger, à l'écorce candide, peu frileux ; arbre des infinies plaines de l'Eurasie, qui se contente de la lumière des soleils voilés de toutes les Russies et du Canada, qui devient buisson en bordure des Toundras, qui descend peureusement vers le sud où il retrouve en altitude les rigueurs climatiques qu'il affectionne. Dans les Alpes il monte jusqu'à 2000 m. Dans le Jura il hante les Tourbières en compagnie du Pin de montagne. Dans le nord il forme des forêts à lui tout seul. Il devient peu âgé, 150 ans maximum . Son écorce est blanche jusqu'à vingt ans, puis elle fonce, brunit, se gerce, se crevasse et s'exfolie en copeaux, fins comme du papier...
°
L.A. photographie ; Bouleau, Col des Saisies, Déc.2008

mercredi, décembre 24, 2008

Jolies comme ma jolie

Moïse Kisling
°
Si sur le verre de vin je fais des économies,
J'achèterai quelques part un espace d'herbe,
Avec partout parmi les herbes des tulipes superbes,
Des tulipes jolies comme ma jolie.
°
La tulipe à la rose : " Tu es belle, je suis jolie ! "
La rose à la tulipe : " Tu es jolie, et tu es belle aussi ! "
Le verre de vin : " Tulipe et rose, on vous réconcilie ! "
Khayam : " Vin, tulipe, rose, regardez ma jolie ! "
°
Omar Khayam
Rubayat
poésie/Gallimard

...Là d'où je pars... Fragment V


Commun m'est
là d'où je pars; car j' y reviendrai de nouveau.
°
Parménide
sur la nature ou sur l'étant
traduit par Barbara Cassin (point/Essai)
//
Ce m'est tout un par où je commence, car là même à nouveau
je viendrai en retour.
°
Parménide le Poème
Jean Beaufret (Puf)
L.A. photographie, hiver 2004

éprouver la plénitude du présent...

.















Il faut " réveiller les zones endormies " , il faut " aller vers ce qui nous rend présents ", dit-elle. Avec une suite d'accords silencieux, un " rien ". Avec son oeuvre, une forme parle, sans nom. Est-ce, par paradoxe, un neutre qui énonce ceci ?




Vivre c'est défendre une forme (Hölderlin)

°

et le monde entier se tend, se projette et se réalise
et le monde en entier vit et se tient vivant
et le monde en entier se met à penser, poursuit sa pensée ;
la chose tremble et on l'entend


Pierre-Jean Jouve, fragments de " Mouvements ",
dans le paradis perdu, Paris, Bernard Grasset,
les cahiers verts.


L.A. encre de chine sur tissu ; installation & photographie 2004
signe amical à Pierrette Bloch











.

mardi, décembre 23, 2008

Les trois rois

Orion, la ceinture d'Orion
°
Du même désert, à la même nuit, toujours mes yeux las se réveillent à l'étoile d'argent, toujours, sans que s'émeuvent les rois de la vie, les trois mages, le coeur, l'âme, l'esprit. Quand irons-nous, par delà les grèves et les monts, saluer la naissance du travail nouveau, la sagesse nouvelle, la fuite des tyrans et des démons, la fin de la superstition, adorer - les premiers !- Noël sur la terre !

Le chant des cieux, la marche des peuples ! Esclaves, ne maudissons pas la vie.

°
Matin , Rimbaud, une saison en enfer

POUR AVOIR

Willem Van Aelst, flowers and fruits
°

LES FRUITS DU PRINTEMPS EN HIVER Adonc fais encore autre chose, c'est à savoir que si as désir d'avoir fleurs et fruits en froidure d'hiver, fais dissoudre 6 grains de ladite poudre rouge en sortant du vaissel en 10 pintes d'eau de rosée tiède et en arrose tel arbre grand ou fleur que voudras en les entrant dans ta maison, ou iceux couvrant de paille ou de foin et tu verras en petit de temps une soudaine et émerveillable végétation et croissance dont moult ébahi seras.

°
Nicolas Flamel, Oeuvres

Alchimie du verbe

I rouge, O bleu VIOLET, de la Tempérance d'une égale proportion de Rouge et de Bleu, de lucidité et d'action réfléchie, d'équilibre entre la Terre et le Ciel, les Sens et l'Esprit, la Passion et l'Intelligence, l'Amour et la Sagesse... Je me flattai d'inventer un verbe poétique accessible, un jour ou l'autre, à tous les sens... Ce fut d'abord une étude. J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixai des vertiges... Je voyais de l'or... SUR UN CHAMP VIOLET OBSCUR, UN HOMME ROUGE PURPURIN, TENANT LE PIED D'UN LION ROUGE DE LAQUE, QUI A DES AILES ET SEMBLE RAVIR ET EMPORTER L'HOMME.
°
L'Arcane 14 nomé la Tempérance représente un ange qui tient dans ses mains deux vases, l'un bleu, l'autre rouge, entre lesquels s'échange un fluide incolore, l'eau vitale. Le violet, invisible, est le résultat de cet échange perpéruel entre le rouge chthonien de la force impulsive et le bleu céleste.

lundi, décembre 22, 2008

La feuille tombée

carte postale
Salah Stétié - Joël Leick
la feuille tombée... poème et empreinte
Beaufort le 28 juin 2001.

dimanche, décembre 21, 2008

L' HIVER

Quand de l'année le jour a décliné
Et qu' alentour se tait le champ avec les monts,
Le bleu du ciel couvre d 'éclat les jours
Qui pointent comme des astres dans la hauteur sereine.
,
Faste et diversité s'étalent moins,
Sur la pente où se hâte un fleuve de glisser,
Mais l'esprit de quiétude, aux heures où resplendit
La nature, est uni à toute profondeur.
°
le 24 janvier 1743.
Avec humilité
SCARDANELLI

Le voyageur

Gaspard David
le voyageur au-dessus de la mer de nuages
°
" C'est une entreprise hardie d'aller dire aux hommes qu'ils sont peu de choses . Si je jette la vue devant moi, quel espace infini où je ne suis pas ! si je la retourne en arrière, quelle suite effroyable où je ne suis plus ! et que j'occupe peu de place dans cet abîme immense du temps ! "
°
Bossuet

Suggérer

°
mettre dans l'esprit
inspirer
conseiller
°
L.A. texte & photographie ; le Bersend, Déc.2008

Incline


°
vide un et silence
appelle
limpidité
et clarté
°
L.A. texte & photographie ; le Bersend Déc.2008

Vérité possible, vérité suspendue...


Depuis 1965, Alain Jouffroy utilise la notion d'individualisme révolutionnaire pour combattre les différentes théories qui ont censuré l'existence et le rôle des individus dans l'histoire des idées et des oeuvres révolutionnaires. Il donne ici de nombreux exemples de poètes, d'écrivains et d'artistes qui ont changé non seulement la conception traditionnelle de l'individu (égoïste, narcissique, etc ) et de la collectivité, mais le langage même de l'écoute et de l'entente des individus libres. Pour lui, l'individu est la chance de la collectivité, comme la collectivité est la chance de l'individu. En pratiquant des brèches dans les doctrines systématiques : " psychanalytique ", " marxiste ", " économique ", Alain Jouffroy n'a cessé d'ouvrir un gué entre l'individu révolutionnaire et tous les autres. Le gué n'est pas une fin, mais une ouverture, commencement perpétuel, comme le montrent les vingt-huit lettres qu'Alain Jouffroy et Philippe Sollers ont échangées de 1976 à 1977. Les commencements cachés : tout est là.

Agrafe I

L.A. encre, papier & agrafe; 2008
Boite en carton 22/26/3 cm, détail intérieur
°
Agrafe
  1. Attache formée d'un crochet qu'on passe dans une boucle
  2. Fil métallique recourbé servant notamment à assembler des papiers
  3. Petite lame servant à fermer une plaie ou une incision
  4. Pièce métallique qui retient.

Agrafer : attacher avec des agrafes ; assembler, fixer en posant des agrafes ; prendre, arrêter, épingler . Agrafeuse : instrument pour agrafer.

Marc Pessin, graveur

enveloppe & gravure Marc Pessin
tirage à sec, sans encrage, Nov.2000

Chant d'une île

Le Chant de la Terre ; Jean-Pierre Mimiaque
le 6 avril 2002
sur papier chinois maobianshi
fait main avec bambou pilé
exemplaire n° 14/20

Miroir de faille

surface de cassure d'une faille
polie par le déplacement des masses rocheuses
stries de friction
marques de frottement
entre les deux compartiments déplacés d'une faille
la surface qui les porte est souvent plate
et porte le nom de miroir

samedi, décembre 20, 2008

Continuum Nébuleux

L.A. photographies, le Bersend, Déc.2008

Exergue

Tout autre est la poésie. Elle est par nature
fluidité, figure et absence de limite -
innervation multiple.
NOVALIS
Lettre
à August Wilhem Schlegel,
Iéna, 1798.
Alain Jouffroy
C'est partout ici
Gallimard

Dans l'éternité mer-soleil


Avoir écrit, écrire, manifester l'être ,
Toujours naître et renaître -
Le moi qui parle n'est pas moi.
Cinquante ans de parole invisible
Et ce défaut : être mortel,
Quand on vit, chaque seconde,
Dans l'éternité mer-soleil.
Extravagance, éblouissance,
Sans reconnaissance ?
Non : tous les jets, tous les jeux
De la vérité pratique.
Oui, la poésie absolue, politique, physique,
Seule chance de transformer la vie.
C'est partout ici, n'est-ce-pas ?

A. J.

trois milliards d'années

Les glaciations arrivent
tous les cent cinquante millions d'années
durent environ dix millions d'années
puis reviennent des jours plus doux -
,
une langue parlée fonctionne pendant cinq siècles,
durée de vie d'un sapin de Douglas ;
les grandes inondations, les grands feux,
tous les deux cents ans environ,
une vie humaine dure quatre-vingt ans,
une génération vingt.
Des étés chauds tous les huit à dix ans,
quatre saisons chaque année
vingt-huit jours pour la lune
nuit/jour les vingt-quatre heures
une chanson dure parfois quatre minutes,
une respiration est une respiration.
°
montagnes et rivières sans fin
Gary Snyder
éditions du Rocher

Les nuages

qui viennent des montagnes ressemblent à des plantes et des buissons ; les nuages d'humidité sont comme des écailles de poissons ; les nuages de sécheresse, comme de la fumée, ou du feu ; les nuages de pluie ressemblent aux vagues sur les eaux ; dans tous les cas, ils sont à l'image du milieu qui les a fait naître afin que les hommes en tirent un enseignement.
°
Lü shi chun qiu

vendredi, décembre 19, 2008

Ostinato

comme un motif musical répétitif
°
L.A. encre sur papier & photographie 2005

Essence

Cézane ; garden-lauves
°
Huiles essentielles ou éthériques, de Térébenthine de Lavande ou d'Aspic, d'Oeillet et de Romarin. Ces essences à évaporation lente, laissent toutes plus ou moins un résidu résineux, attaquent les dessous, retardent le séchage. Elles ont été introduites dans la peinture depuis que le peintre, exaspéré par le long séchage des couleurs en tubes, a décidé de se constituer une technique à l'envers et de retarder encore le séchage pour pouvoir peindre dans le frais.
°
Essence, ce qui est, ce qui existe...
Enveloppez-vous dans ce voile ; vivez cachée à vous-même aussi bien qu' au monde; et, connue de Dieu, échappez-vous à vous même, sortez de vous-même, et prenez un si noble essor que vous ne trouviez de repos que dans l'essence éternelle du Père, du Fils et du Saint-Esprit. BOSSUET, la vallière.

andante


indication d'un mouvement modéré
plus vif que l'adagio.
°
L.A. encre sur papier & photographie 2005

l' arbre la neige

L.A. photographie, Dec. 2008

Les arbres la neige...


les arbres la neige et l'air froid
l'herbe mise à bas
plus près de moi plus pré
°
L.A. texte & photographies, Dec. 2008
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog