vendredi, novembre 30, 2012

.















.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.

.
.
.

Le souverain moteur de toutes choses














Moteur
ce qui donne le mouvement
                        cause première



le Jour




le clair est le premier moteur

le souverain moteur de toutes choses


source de lumière
qui permet de voir



jour clair
feu clair
temps clair

nuit claire
























.
.
.

Janne Laine










Distant III et Distant IV

from the serie
Distant





























.
.
.

Joel Leïck





l'aspect des choses


























.
.
.
.

.

























.
.

je marche beaucoup


je dors beaucoup
je regarde les sols avec une avidité constante
je suis expert en brindilles
en feuilles mortes
en mottes
en débris
en fourmis
je décide que la nature est un temple et
je n'envie pas les marchands du temple
les arbres sont des piliers
les bois des cathédrales
les buissons des autels
les nuages des mots du ciel
je suis encore très maladroit
mais ça viendra
j'ai juré de ne jamais travailler
et je ne travaillerai jamais





Fugue
avec Philippe le clair et
l' Éclaircie



























.
.
.

Jean Pagliuso





Putucusi Mountain












où allez où allez-vous donc
disent-ils
et il nous faut encore marcher


le soleil et la lune passent
            et repassent
            six mois pour aller de Cuzco à Quito


au pied du Tayo nous ferons halte


ne crains rien
seigneur Inca ne crains rien
nous marchons à tes côtés nous arriverons ensemble




[indiens Quechua]



source, les techniciens du sacré
anthologie de J.Rothenberg
José Corti
.













.

.

Giandomenico Cassini




original drawings of the moon























.
.
.

jeudi, novembre 29, 2012

.











Full Moon


semaine 48

334 e jour de l'année
       32 jours restants



                                                02:22
  rapprochement de la Lune et de Jupiter







pleine saison pour les langoustes et les langoustines
les moules et les huîtres



l'huître est un monde opiniâtrement clos
pourtant on peut l'ouvrir

à l'intérieur sous un firmament de nacre
les cieux d'en-dessus s'affaissent sur les cieux d'en-dessous...
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..

..

.

il regarde la montagne, et il y est

il regarde le ciel, et il y est aussi



il voit partout
















il est tellement grand qu'il n'a plus besoin de voyager






.A hight overllok
of the coastal mountains
 in Kenai Fjords national park
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.





immobile
immobile
immobile
immobile
immobile
immobile
immobile















ou bien
il tombe au fond d'un long trou
la tête à l'envers
les pieds flottant comme des feuilles



alors







il attend
il ne sait pas jusqu'où il faudra attendre












Photographie Adam Kokot


























.
.

.


























.
.



.

Plume solitaire éperdue





























Une insinuation

ou
le mystère

précipité

hurlé




.




















.
.

Dorothea Lange












COMME SI


ARIZONA
IRELAND


COMME SI




















écarté
du
secret
qu

'
il
détient
.





















.
.

Peter Miller



Winged Fuji















Mont superbe


Au XVII è siècle, " superbe " ne signifiait pas,
comme aujourd'hui, " magnifique ", mais simplement :
qui est plus haut que tous les autres.


La différence est sensible,
quand à l'échelle de valeurs.
Nous en avons ( à peu près ) fini  avec
" plus c'est gros, plus c'est beau ".
Tout dépend des conditions environnantes,
et de la relation des différents éléments,
entre eux.

Pour en revenir à " superbe ",
il était, appliqué à un être humain,
synonyme d'orgueilleux.
Ce mot est simplement de la famille de " supérieur ",
avec un sens très proche et une perspective
tantôt physique tantôt morale,
ou, éventuellement, esthétique.



Michel Grangaud,
Les temps traversés

P.O.L.
.























.
.


Little soul
leap’st in dances
lay’st in mellow air thy head
lift’st thy feet from glimmering grasses
which the wind in gentle bestirring waves.




Franz Kafka
Kleine Seele

.
















.

mercredi, novembre 28, 2012

.

Kulnasatj, mon petit renne,













Il est temps pour nous de partir
Partons vers le Nord
Hâtons-nous vers les étendues marécageuses
Voyageons jusqu'à nos belles maisons,
Ne me retiens plus, Kajgavare,
porte-toi bien à présent, Käbejaure...


Loin vers le nord, sous les étoiles de la Grande Ourse
S'étend, silencieuse, notre Terre lapone ;
Montagnes pourpres, collines luisant doucement,
Lacs innombrables aux rives mystérieuses ;
Sommets étincelants, dômes gris
S'élevant jusqu'à la voûte du ciel ;
Cours d'eau bondissants, forêts frémissantes
Promontoires gris acier s'avançant dans l'onde écumante...
.
























.

mardi, novembre 27, 2012

.

Ben Parks

















.


























.
.









Vintage 19th c
marbled paper
turkish pattern
.
.























.

Fenêtre ouverte














parfum de terre humide
l'aube et le son de la pluie

le son de la pluie
de l'art de vivre en automne



le ciel
sur chaque tache du feuillage quand il pleut

dans cette soif qui définit la beauté
j'ai trouvé parenté





je suis solitude

elle n'est pas une chose
qu'il m'est loisible de prendre ou de laisser

je suis solitude










J'ouvre le livre vert



l'ouverture du champ





Prends coeur , dit le texte

toi qui étais sans-coeur.

En éprouvant joie ou désespoir

tu éprouveras la phrase

loi des mots en mouvement

cherchant leur juste période.


.






















.
.

Sel Rose de l'Himalaya

Fine Himalaya pink salt

fin moulu




Extrait du sous sol de l'Himalaya
daté de plus de 200 millions d'années
il provient de l'évaporation de l'océan Thétys
qui séparait les plaques indo-australiennes et eurasiennes
de l'ère primaire.

La lente évaporation de cet océan
a laissé derrière elle ces cristaux de sel rosé
riche en oligo éléments...




Eric Bur
les produits du monde
.







.















.


.
.

Reconnaissons
que le poète influe sur le poète

par le plus ou moins de vigueur et de puissance
projective
de sa volonté




j'ai lutté cette nuit avec le sommeil
comme un homme lisant une phrase forte.















.
.

Robert Duncan












Composé entre 1956 et 1959 et publié en 1960 chez Grove Press, The opening of the field n’est pas seulement la première somme d’un maître poète ou l’articulation synthétique des avancées poétiques, contemporaines (le vers projectif décrit par Charles Olson y apparaît dans toute sa splendeur), et historiques, convoquant aussi bien Pindare que Louis Zukofsky, Marianne Moore ou Ingmar Bergman ; nous y trouvons la première pierre d’un édifice ambitieux, à l’échelle des Cantos d’Ezra Pound : l’œuvre d’une vie telle qu’elle se dessine et se définit dans une séquence transversale initiée ici, la « Structure de la Rime », qui se poursuivra dans les volumes suivants.

   Le livre présente d’entrée ses trois thèmes ou éléments majeurs : la Loi, les Morts, le Champ. « La nature du Champ, écrit Duncan, est triple : il se conçoit intimement comme le champ donné de ma vie propre, intellectuellement comme le champ du langage (ou de l’esprit) et imaginairement comme le champ donné à l’homme (aux multiples langages). »


 Aussi, L’ouverture du champ et les deux séquences antérieures qui le précédent dans notre traduction dessinent une cosmologie qui admet aussi bien les cendres de l’homme de Néandertal (Un essai en guerre) que « les usines de la misère » (Poème commençant par une ligne de Pindare) ou «un jeu d’oiseaux dans un ciel vide » (Jeu d’épreuves) : « Le temps du poème ressemble à celui du rêve, car il organise lignes d’association et de contrastes en un ensemble hautement structuré. L’objectif commun du rêve et du poème est de donner socle à une forme au-delà de ce que nous connaissons, à un sentiment plus fort que la réalité. »












Robert Duncan
L'ouverture du champ

traduction Martin Richet
José Corti
.


















.
.

très tôt
ceci
de pur accroissement




je traverse le mur de la pensée
le mur de pierre
les murs du corps

je rassemble tout dans mes propres forces
n'altérant rien





nuit encore très haute
de tous les points de la montagne




fenêtre ouverte





pénètre la pluie et son parfum
de terre humide
.

























.

lundi, novembre 26, 2012

.
Jan Kempenaers








Snow
Landscapes
2011











.

























.
.

Cy Twombly

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.










bel anneau sans bruit

                       soleil

   proche des oreilles



                      ouvre





déploie ses triomphes dans le vide

commande au réel






le soir se creuse





dehors

sous la lune


passe l'homme






océan animal

devant toutes les étoiles dispersées









.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.

Rouge












assez !                           retournez au rivage

cet endroit est jonché de  grandes pierres

allez au-delà de votre savoir





rapportez les fleurs rouges

que vous n'avez pas dans votre histoire

qu'elles seules parlent

qu' elles seules confèrent étrangeté

au-dessus des destins









.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
..
.

même à peine
avec un chant
même pauvre








ici, il m'a lié
là, il m'a délié

revenez


dites-moi l'excès
dites-moi
quel était le signe qui limitait ?


l'inattendu
doit survenir


j'attends
il doit survenir


il survient





Duncan, il y a une perturbation dans la maison

j'avais oublié ses ordres





les plantes demandent à être arrosées














.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

dimanche, novembre 25, 2012

.

Shigeki Tomura









Reflected
on
water















.

























.
.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE
                    POUR SIX MOIS DE VIE DANS LES BOIS












hache et merlin
bâche
sac de jute
pic et épuisette à glace
patins à glace
raquettes à neige
kayak et pagaie
cannes à pêche, fil, plombs,
mouches et cuillères
batterie de cuisine
théière
chignole à glace
corde
poignard et couteau suisse
pierre à aiguiser
lampe à huile
kérosène
bougies
GPS, boussole, carte
panneau solaires, câbles
et batteries rechargeables
allumettes et briquets
sac à dos de montagne
sacs marins
tapis de feutre
sacs de couchage
équipement de haute montagne
moustiquaire de visage
gants
bottes de feutre
piolet
pharmacie (10 boites de paracétamol
pour lutter contre les effets de la vodka)
scie
marteau, clous, vis, lime
drapeau français pour le 14 juillet
fusées anti-ours type feu à main
pistolets à fusées
cape de pluie
grille à feu
scie pliable
tente
tapis de sol
lampe frontale
sac de couchage -40 °C
veste de la police montée canadienne
luge en plastique
crampons
bottes à jambières
vodka et verre à alcool
alcool à 90 % pour pallier la pénurie
de l'article précédent
bibliothèque personnelle
cigares, cigarillos, papier d'Arménie
et boîte Tupperware pour servir
d'humidificateur
icônes ( saint Séraphin de Sarow, Saint Nicolas,
famille impériale des derniers Romanov,
tsar Nicolas II, Vierge noire)
malles en bois
jumelles
appareils électroniques
cahiers et stylos
vivres ( pâtes, riz, Tabasco, pain de guerre,
boîtes de fruits, piment, poivre, sel, café, miel
et thé pour six mois)



Sylvain Tesson dans les forêts de Sibérie


























.
.


.



.













Toute considération
sur la météorologie a une dimension
cosmique.
















.
.

samedi, novembre 24, 2012

vendredi, novembre 23, 2012

.

Filippo Bianchi





south end of the world





















.
.

Björn Arnason









from the series
 city landscapes

















.
.

Épaule   épaule












pousser le temps par l'épaule
se désennuyer en attendant le moment qu'on désire














sur mon épaule


elle resta endormie

je la caressais

je restai et m'oubliai



.

Photographie ovum




















.
.

à tout même saveur
montagne lunatique        automne

libre des liens secrets
chatouillis de la beauté    automne


déjà

perdu d'autre plus loin
en rouge gorgées


d'aventure
saisir

avec appui et sans appui

un ne sais quoi

.
.









We all walk in mysteries.
We are surrounded by an atmosphere about
which we still know nothing at all.


















.
.
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog