dimanche, janvier 22, 2017

.




Le parcours 

qui se produira sera 

une navigation libre dans un périmètre défini












L’inachevé est-il 

incompatible 

avec l’idée de publication ? 


Les pensées sont une expression en voie d’élaboration constante, au-delà de leur forme, elles méritent d’être saisies aux diverses étapes de leur gestation. Au fil du temps. Mais il est indispensable de leur donner une forme et de les publier, et c’est dans ce mouvement là, d’écriture et de lecture, ce va-et-vient créatif, que le texte s’élabore, et permet de mettre à jour, de révéler par fragments successifs, façon puzzle, une pensée sous forme d’épiphanie. 






























.

.



Elle

ses mouvements convulsifs 














les mouvements... 


c’est bien 

ce qui se fait entre le corps 

et l’esprit


et lorsqu’ils s’agitent de la sorte 

comment les tenir entre si peu de murs ?



note rapide sur une image de

Loeïza Jacq































.

.



Mélangez les faits divers

les feuilletons 













les échanges boursiers
les publicités 
et placez la ligne de murmure 
altérée dans les rues 

Aucune œuvre n’est définitive
chaque siècle
est obligé de les refaire pour pouvoir lire

Le vrai écrivain n’a jamais rien écrit

ce que je nomme Journal
c’est une écriture donc au jour le jour
qui s’écrit dans l’ignorance de sa centralité et de sa fin
dans l’élaboration infinie d’un texte fragmentaire
ouvert




An early morning walk in Prague
Pei Ketron































.
.

.



le nombre 


le nombre 

9












des liens particuliers 

unissent ces deux nombres

ainsi

la division de 

7 par 9 

fait-elle resurgir le nombre









le nombre et son ombre


























.
.




qui donne à toute chose son

coloris

*










s=o=u=f=f=l=e




souffle 
vital esprit de vie
esprit 
vital

/

il a l'oreille de la mémoire

/

il est le pouvoir d'un enchantement

/

il déchire le voile écarte la tentation

/

il est le feu dans l'iridescence 

/

il est l’œil de la mémoire





























.




.




Masao Yamamoto

*

je n'ai pas peur

de passer 

du temps avec moi-même
































.

samedi, janvier 21, 2017




elle est là

pour vous montrer 

quelques trucs que vous appelez 

réalité






il faut sortir

et 

marcher

et 



que cela se fasse 

dehors































.


.




Elle a — combien ? — mille prénoms 

que je lui ai 

choisis clos par un  a











Alexandra 

Rosa Luna Milena 

Victoria Monica 

Helena ......



Parmi ces milles

plusieurs ont été imaginés 
appuyé sur la rambarde d'un pont

où mes yeux 
intensifiaient et multipliaient 

les cercles de lumière 
magenta






























.


.




Grand-Air

*












la dernière innocence 

et

la dernière timidité

/

ne pas porter au monde mes dégoûts

/

allons !

la marche

le fardeau

le désert

/

Ô mon abnégation

Ô ma charité merveilleuse !





























.

vendredi, janvier 20, 2017

.



L'Enso 


n'est pas 

un cercle parfait














Il peut être finement tracé 

ou 

brossé grossièrement


de manière régulière 

ou 

scandaleusement irrégulière




la perfection de l'Enso 

ne réside pas 

dans une quelconque perfection 

géométrique































.
.



Irma Blank

Autoritratto 

D1

1981 P420 

Bologna


*








Faux-Texte

Lorem Ipsum

Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, 
consectetur, adipisci velit...

Il n’y a personne qui n’aime la souffrance pour elle-même, 
qui ne la recherche et qui ne la veuille pour elle-même…


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur accumsan lacus et scelerisque pharetra. Quisque hendrerit rutrum dolor, a laoreet purus suscipit non. Nullam condimentum imperdiet eros, quis venenatis purus. Vestibulum lorem neque, molestie in mollis nec, placerat sit amet ligula. Quisque turpis lorem, pharetra et magna vel, placerat finibus enim. Aenean mattis dui eget sollicitudin commodo. Maecenas faucibus massa mi, in suscipit metus pharetra id. In turpis nisl, ultrices non lobortis a, convallis ac nunc. Nulla consequat urna nec euismod vestibulum. Aliquam scelerisque interdum urna quis auctor. Suspendisse lobortis nunc odio, et varius erat fermentum ut. In sed vehicula turpis, et efficitur orci. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Nullam et semper sapien, sit amet volutpat urna. Sed at rhoncus ante. Sed vulputate dapibus mi eu consequat.


Duis varius arcu in enim sagittis elementum. Morbi vitae dolor rhoncus, hendrerit dolor et, blandit libero. Maecenas sed justo non nisl feugiat cursus. Donec tellus augue, venenatis quis erat condimentum, mollis ornare purus. Sed elementum vulputate mi, at faucibus lectus aliquet nec. Integer quis dui ut magna vulputate hendrerit. Cras luctus rhoncus nisl non pulvinar. Praesent fermentum libero et libero molestie mattis. Praesent elementum, quam in porttitor efficitur, dui ipsum tristique quam, vitae elementum tortor dui ac lectus.


Maecenas at pulvinar diam. Curabitur vel eleifend lorem. Ut venenatis consequat faucibus. Quisque urna nisl, aliquam vitae eros sed, blandit lacinia lectus. Proin accumsan dictum dignissim. Morbi risus purus, elementum non fringilla sodales, mollis et libero. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. In hac habitasse platea dictumst.



3 paragraphes

264 mots

1820 

caractères de Lorem Ipsum 
































.

.




Alain Laboile

La tribu 































.
.







Nicolas Bouvier

L’Échappée belle



















éloge de quelques pérégrins

Metropolis

Genève

1996





























.

jeudi, janvier 19, 2017

.



64


partout

dans le jour perdu

au soleil










hiver 

où la lumière vole

sur le lac

c'est l'hiver

et ceci la part hivernale


la forme du feu est l'air

la forme

de l'eau est l'air


se mouvoir

respirer

brûler


Lue   La Lune


FICTION

cette perspective inédite

lui donne

un air étranger


L.A.Photographie Roselend janvier 2017





























.

.

mercredi, janvier 18, 2017

.



Être sans mémoire

Neige fraîche

Écureuil bondissant









le ma

le ma ?

souvent invoqué par R.B.

prototype même de tout intervalle


suspens

entrebâillement

silence 


le haïku

est un petit pavé aéré


aéré 
par l'espace de 
blancheur



il est animé

par une protestation de vide

la fruition d'un souffle libéré

c'est ce que R.B.

nomme 

sa vertu d'anticondensation totalisante


je lis

ou même simplement

je vois un haïku



le haïku est bref

bref 

mais large

court 

mais infini


l'éclat même

rapide

évasif


une co-présence au monde

qui provoque une montée d'oubli

une contagion de fraîcheur




soit un précieux haïku de Kasutao

Êtres sans mémoire
Neige fraîche
Écureuils bondissants































Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

* & 12 3X3 4 64 8 A.a.H A.L. A7 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Anaphore André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Chômei Christian Dotremont Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour Journal Jours Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lexie lieux lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lynn Schwartz M M.Caron Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU Merci messages Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parfum Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Situation Sivan Ski soleil Sommeil Sons Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot TAOPY Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. VE Venise Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog