jeudi, juin 30, 2011

.





clair sur le clair
le soir
                                devant ravin
l' habité s'enfonce

jusqu'ici




il y a le mot fleur

blanc et léger

le mot nuit
                               un oeil ouvert

( ouvert un oeil, lentille plus vive,
 mobile, émet pour toi des images.)

une étoile de bois
( bleue cette forme, met-la, dans la nuit )
un rapport d'été

le...
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Toute la nuit
je fus un Eumolpide et
dans mon sommeil
je mettais des choses ensemble
qui ne l'avaient pas auparavant
été

Maximus





à moins que l'accusé ne se pourvoie devant les Eumolpides, car cette famille sacerdotale, attachée au temple de Cérès, conserve une juridiction qui ne s'exerce que sur la profanation des mystères.  [ Barthélemy, L'atlas du voyage du jeune Anacharsis ]
.
.
à son réveil          minuit   

                                                         la fenêtre était blanche


devant  le sommeil


                            bleu




TSK

.
.
.
Le ciel du Paradis est fait de pierre ( Diorite-ex-granitite ) ,

au coeur des noirs filons des fleurs presque pierres       fameuses !

La pierre sent toujours la terre maternelle.




La butte primale est issue directement des eaux
montée de la boue vers la vache du ciel
.
.
Tchan-Sup Kin


High Mountain, pastel on paper.
..
.
.
.
Vol et source
réfléchissent indéfiniment les échos
les images


favorable minuit je te salue





et Rimbaud discerne les linéaments nocturnes
d'une nouvelle vie




Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t'exiles,

Million d'oiseaux d'or,

ô future vigueur ?
.
.

mercredi, juin 29, 2011

Roger Ackling










at Chelsea space

.
.
.








Homme libre, toujours tu chériras la mer !



Je n'ai écrit que ce peu qui précède et déjà je tue ce voyage.
Je le croyais si grand.
Non, il fera des pages, c'est tout.
.
.
.
Andrea Zanzotto



Ellébore : ou quoi donc ?



Ellébore nom
de tant d'espèces de plantes
liées en énigmatiques
similarités de racines
rhizomes de poisons
convergeant parfois
dans les rosalités les plus profondes
( : des dictionnaires )

Ellébore



une autre poésie italienne

.
.
Il Lee


Ballpoint Abstractions

.
.
.
Cinq arolles aiguilles






du centre et de l'équilibre
du monde sensible
en pointe éffilée



Harmonie pentagonale des pytagoriciens

il y a cinq couleurs,

cinq saveurs,
cinq tons,
cinq métaux,
cinq vicères,
cinq planètes,
cinq orients,
cinq régions de l'espace,

bien entendu aussi cinq sens


L.A. photographie, les combettes, juin 2011
.
.
.
Oscar Dominguez





Nature morte à la poire et au citron



Il inventa en 1935 le procédé de la " décalcomanie sans objet ", moyen d'expression déjà employé par Victor Hugo, contribuant à la recherche de l'élargissement du champ de la connaissance, but poursuivi par le mouvement d'André Breton.
.
.
.
Alain Jouffroy, manifeste de la poésie vécue :  le poète actuel dispose de toutes les techniques d'énonciation : l'automatisme, la prose hypercontrôlée, la parole enregistrée, le collage, le cut-up, le détournement situationiste des textes,etc. En écrivant, il s'agit toujours de la mise à mort des idées inadéquates à la saisie sensible, toujours incomplète, de ce qui illumine, par éclairs, la tête, les sens.





Les odomates, plus connus sous le terme de Libellules

ailes brun noirâtre, à reflets bleu métallique chez le mâle
et ailes brunes chatoyantes chez la femelle.



Odomates odorantes tomates automates
.
.
Il existe environ 84 000 portes
pour accéder à l'éveil !




L.A. photographies, Conflans Albertville juin 2011
.
.
Quand on regarde attentivement un blanc,
on s'aperçoit qu'il est coloré soit vers
le jaune soit vers le bleu soit vers le rouge.






L.A. photographie, Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.
.
.
.
Dans une de ses lettres Van Gogh se demande s'il ne pourrait pas peindre directement en blanc sur un mur blanc. Dans quel dessein sinon celui de voir le blanc  flotter au-dessus de lui-même ?






Peut-être que le blanc n'existe pas, que seule existe la quête du blanc. Mais peut-être que l'on peut dire la même chose de toutes les couleurs quand elles sont en quête d'elles-même, c'est-à-dire sous leur aspect tensif.


Marc Benhamou, la couleur tensive, cadex éditions, p.33
.
.
Aucune couleur se reflétant sur la surface





sur la surface d'un autre corps ne teint cette surface de sa propre couleur,

mais elle se mêle au mélange des autres couleurs réfléchies

concourant en ce lieu.



Léonard de Vinci

L.A. photographie, Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.
Texture
état de ce qui est tissé
tissage tissure




L.A. photographies,
 Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.

.
Jean Degottex













Papier-Plein

Papier collés et arrachés sur papier
Vélin incisé
.
.
..
.
.
.
.
..
.
.
..
.
.
.
..
.
.
.
..
.
.
.

mardi, juin 28, 2011

L'épiphanie de la couleur









qui fait dire à Samuel Beckett : " Qu'est-ce que cette couleur qui n'était pas là avant ? ", son affleurement à la lumière, son attaque, comme on dit en musique, constitue la qualité tensive d'une couleur.







L.A. photographies,
Fort du Mont Albertville, juin 2011

source texte M. Benhamou, la couleur tensive, cadex éditions
.
.
avec le mot pluie




chutes,

goutte (s),

rideau de pluie ;

bruit de la pluie ;

un abri contre la pluie ;

la pluie cesse,

ne cesse de tomber,

crépite,

recommence,

redouble,

ruisselle ;

il tombe de la pluie,

quelques gouttes de pluie,

de grosses gouttes de pluie ;

laisse passer,
recevoir la pluie ;

être,

rester à / sous la pluie ;

s'abriter

se protéger de la pluie ;

être chargé,

mouillé,

trempé de pluie ;

ruisseau,

torrent grossi par la
pluie,

sol lavé par la pluie.



L.A. photographies, Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.
.
.

L.A. photographie datée,
Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.
.
.

L.A. photographie datée
 Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.




















Le tableau blanc sans chromatisme et presque sans picturalité peut nous conduire sans médiation à ce tressaillement qui se confond avec l'espace plastique.

Maurice Benhamou, la couleur tensive, cadex éditions

L.A. photographies, Fort du Mont Albertville,juin 2011
.
.


L.A. photographies, Fort du Mont Albertville, juin 2011
.
.
J' ai été formé
par le fruit des eaux
par l'eau du neuvième flot

Je fus courant marin  je fus aigle
Je fus coracle sur la mer
Je fus errant dans l'air
Je fus lettre parmi les mots
Je fus mot parmi les paroles
Je fus l'effervescence de la bière
Je fus dormant parmi l'aurore










Le mode imaginaire    situe le monde futur
tantôt dans les hauteurs   tantôt dans la profondeur
mais c'est à l'intérieur de nous   que va le chemin mystérieux

Kat Golden ou livre des migrations ( Irlande, IIIe siècle)
Le mode imaginaire : Novalis, fragments.

L.A. photographie, source sur le chemin du Lac Tournant, juin 2011

novalis.
.
.
.
La grande perle se dégage de l'étui.

Son vol crépusculaire s'associe au ballet prénuptial
des éphémères blancs qui
tissent au-dessus des courants
un voile mobile tourbillonnant.
.
.
.
.
vers le lac tournant,
chemin



L.A. photographie, Arêches, juin 2011 + G.E.
.
.
Vaches Tarine


L.A. photographie, Arêches, juin 2011
.
.

L.A. photographie, Arêches, juin 2011
.
.
Grand-Mont, face nord.


L.A. photographie, Arêches, 2011
.
.

L.A. photographie, Villard Salé, juin 2011
.
.
.
de la Croix de la Rochette vers la Trinité
entre les blés et les maïs
promenade sur la route








Dans l'immense grange de l'univers, le fléau implacable battra le blé humain jusqu'à ce que la paille soit séparée du grain. Il y aura plus de paille que de grain, plus d'appelés que d'élus, et ce malheur n'a pas été voulu par Dieu.

Camus, la peste, 1947.

L.A. photographies, juin 2011
.
.
Étoile de la mer voici la lourde nappe





Étoile de la mer voici la lourde nappe
Et la profonde houle et
l'océan des blés
Et la mouvante écume et
nos greniers comblés,
Voici votre regard sur
cette immense chape
Et voici votre voix sur
cette lourde plaine
Et nos amis absents et nos
coeurs dépeuplés,
Voici le long de nous nos
poings désassemblés
Et notre lassitude et notre
force pleine.

Péguy, la tapisserie de Notre-Dame, 1913.




L.A. photographies, Villard Salé, juin 2011
.
.
.
NOWNESS
presents
A.Mathew Donaldson Film



.


.
semer
faucher
moissonner
vanner

le blé

le blé lève

mûrit

tendre
dur
amidonnier
épeautre

brouissure
brûlure
nielle

rouille du blé
terre à blé
balle de blé

blé

d'automne
d'hiver
de printemps
de mars
de Pologne

blé
.
.
.

L.A. photographie, Villard Salé, juin, 2011
.
.
Vingt heure,
quelques pas dans les blés,
à pleins poumons.






L.A. photographies, Villard Salé, juin 2011
.
.

lundi, juin 27, 2011

On donne trois façons à la terre pour les bleds de mars ou Varte ?
à la fin de janvier, on herse en février,
puis on laboure une seconde fois du 10 au 25 mars,
et on sème.

Les bleds de mars sont les bleds trémois,
l'orge et l'avoine.

Chênedollé, journal 1823, p.122.

On écrivait autrefois bled et quelques uns l'écrivent encore de même



En compagnie des Alibert, au milieu des blés, le front bas j'ahanais avec persévérance et à pleins poumons j'aspirais dans les colonnes de chaleur montante le souffle de la glèbe saine et la force du sol. Le blé était beau, odorant de phosphore et il crépitait. Les pointes piquaient ma poitrine nue, et quand la lame de la faux tranchait la paille, quelquefois un paquet de grains trop murs tombait de l'épi.

Bosco, Le mas de Théotime, 1945, p.141.
L.A. photographie, Villard salé, juin 2011
.
.
.
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A.a.H A.L. A.R7 A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Alan Davies Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Amande Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Auxméry Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot bio BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté bord de terre Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier ce qui est cequej'aime Cerbelaud cercles Cerf Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Corbeau Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze Delillo délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof épiphanies essais Etel Adnan Etna étoile Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Gif Giovannoni Girard Giroux Gizzi Gleize GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm gris Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hausmann Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq HR. Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin JBE Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Khlebnikov Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue LAME Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro micro Mina Loy Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore Morris mots Moving mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Narnia Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Notes-Rapides Nouveautés Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P.observatoire P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paul Valéry Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Prière Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un Questions Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud RIP Ristat Rivières Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson sa vie Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu sur Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Temps probable Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.Kh V.P. vazquez VE Venet Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xardel Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zoom Zukofsky Zürn

Archives du blog