mardi, septembre 30, 2008

Avenance

Briey, le Woigo oct.2004
°
de l'eau des feuilles et des branches
quelques lumières.

VOICI

L.A. écriture et encre de chine 2008
°
union de l'impératif et de l'adverbe
,
invitation à
regarder ce qui est là

lundi, septembre 29, 2008

"chercher"

L.A. écriture, encre de chine sur papier 2008
°
le vent gris
garde la trace
,
il dit "chercher"

Highlands


Partir sur les chemins à la découverte de cet univers, tel est le fil conducteur de ces voyages à pieds vécus par les auteurs au rythme de la marche, entre glaciers et océan, entre fjords et déserts, de l'Islande à l'Ecosse en passant par le Groenland, les Féroé et le Spitzberg...
°
9 grands treks et 9 randonnées décrits en détail, jour par jour, avec des informations et des conseils pratiques, des cartes détaillées, de superbes reportages photographiques et une préface "invitation au voyage" de Gilles Lapouge.

dimanche, septembre 28, 2008

samedi, septembre 27, 2008

Chance et science de l'accord

°
Peinture et poésie, le dialogue par le livre (1874-2000) met en lumière et analyse un phénomène précis, la rencontre de deux expressions avides l'une de l'autre - la peinture et la poésie - au sein d'un même espace, le livre. Yves Peyré concentre son attention sur la genèse de cette forme, depuis son origine au temps des inventeurs de l'expression poétique et picturale moderne, Mallarmé et Manet, jusqu'à l'année 2000, dernière année du XXè siècle. Il donne ici une étude rigoureuse et un bilan, s'appuyant sur les 126 plus belles réussites du genre en autant d'années. Aux livres mêmes (conservés par la bibliothèque littéraire Jacques Doucet) qui sont en soi une suite de miracles, il ajoute des contrepoints plastiques, susceptibles d'éclairer encore plus le pouvoir d'attraction entre peinture et poésie. On assiste à la rencontre captivante des artistes les plus hardis et des poètes les plus téméraires du dernier maillon de notre histoire, de Mallarmé/Manet à Butor/Alechinsky, de Tzara/Arp à du Bouchet/Tal Coat, de Cendras/Léger à Debors/Jorn, de Breton/Giacometti à Leiris/Miro, de Char/Staël à Beckett/Johns. Rien des divers apports, ni de la complexité des différents temps d'une invention, n'est ici passé sous silence. Le but étant de laisser le lecteur clairement participer à la jubilation qui s'empare de tout amateur de ces livres, de lui offrir en partage la grâce et l'énergie qu'ils dégagent.
.
Yves Peyré, né en 1952, est écrivain et directeur de la bibliothèque littéraire Jacques Doucet. Auteur de poèmes et de récits, il a en outre publié des essais sur la peinture (Fautrier, Bacon, Michaux, Sima, Bram Van Velde) aussi bien que sur la poésie (du Bouchet, Michaux).

vendredi, septembre 26, 2008


L.A. photographie, fragment de tissu sur papier

L' expérience de Nietzsche

.


Lorsque Zarathoustra fut âgé de trente ans, 

il quitta son pays, 

et le lac de son pays, 

et il s'en fut dans la montagne. 


Là jouit de son esprit et de sa solitude et dix années n'en fut las.



Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra


VOIRICI

l'expérience de Nietzsche






























.

mercredi, septembre 24, 2008

état


pour la nudité blanche du ciel
mon isolement
son image simple
même absence
°
L.A. photographie sep.2008

Le jardin en mouvement


Prenez un terrain commode et familier, dimensionné à vos efforts, ni trop plat ni trop pentu, et faites un labour de surface aussi léger que possible.
.
Attendez que viennent les pluies et que le terrain meuble se tasse et se ressuie. Nous sommes en septembre et l'herbe reverdit, c'est un bon moment pour semer le mélange préparé dans un rude sac porté en bandoulière.
.
Plongez les mains dans les gousses huileuses du lin et de la phacélie, engagez le geste du semeur avec fermeté en balançant le bras devant pour que s'ouvrent les doigts et s'échappe la semence. Recommencez selon le rythme de vos pas et, dans cette mécanique, achevez la provision en chantonnant.
.
Reposez-vous pendant deux à trois semaines puis venez un matin observer les plantules de nielles, de pavots, cynoglosses, bourraches, molènes et bleuets qui forment sur le sol un duvet vert-de-gris.
.
Ne faites rien jusqu'au printemps suivant.
.
Gilles Clément, pour un jardin en mouvement
Photographie , Nicolas Borel, musée du Quai Branly
°

Andy Goldsworty

Un grand nombre de mes oeuvres, sinon toutes, tirent leurs origines de feuilles, de branches, de la neige, de la glace... Elles ne se présentent pas d'emblée comme grandes. Idées et formes changent souvent d'échelle par la répétition d'une forme. Je m'efforce, à chaque fois que c'est possible, de produire une ou deux oeuvres éphémères par jour. Elles sont conçues pour un endroit particulier et peuvent durer aussi bien quelques minutes que quelques jours. Elles sont une exploration de la terre, souvent faites sans savoir ce que sera le résultat. Ce sont des réactions intuitives à la lumière, au matériau, à l'heure, au temps. La nécessité de commettre des erreurs et de produire parfois des oeuvres médiocres, fait partie du processus. Je connais beaucoup plus d'échecs que de succès. C'est ainsi que j'apprends.
Andy Goldsworty
°

mardi, septembre 23, 2008

SHOJI UEDA


Shoji Ueda























.
.
.
.
.
.
.
..
.
 
..
.
 
..
.

printanière

°
Gentiane, bleu clair, foncé ou pourpré, rarement blanche
prairies, landes, lieux marécageux en terrain acide ou alcalin
°
L.A. photographie, Queyras août 2008
°
"celui qui doit un jour allumer la foudre
doit longtemps être nuage."
°
Friedrich Nietzsche, Zarathoustra
°
L.A. photographie, massif du Mt Blanc, juillet 2008

Tas


°
Les pierres mises en tas : Dans les cols des Andes péruviennes tout comme en Sibérie, la coutume veut que les voyageurs ajoutent une pierre à des tas qui, avec le temps prennent des dimensions pyramidales. Jean-Paul Roux voit dans cette tradition un exemple de l'âme collective. " toute accumulation d'objets modestes doués d'âme renforce la potentialité de chacun d'eux et finit par créer une nouvelle âme extrêmement puissante. L'âme d'un caillou quelconque est faible. Mais elle s'ajoute à toutes les autres âmes innombrables cailloux et l'âme collective de l'amoncellement devient une grande force numineuse. On constitue cette force en amassant des pierres en certains lieux choisis et, là encore, l'âme collective et sacrée de l'OBO est inséparable de l'âme sacrée du sol sur lequel on l'a dressé".
°
L.A. photographie, col de Chamoussière, Queyras août 2008

pulsatilla

°
les fruits de l'Anémone Pulsatille, groupés, pourvus
d'une longue aigrette plumeuse
TOXIQUE
°
L.A. photographie, Queyras août 2008

Le lac de Mya


°
des palais souterrains, de diamants, de bijoux, de cristal, d'où surgissent fées, sorcières, nymphes et sirènes, mais qui attirent aussi les humains dans la mort. Ils prennent alors la signification redoutable de paradis illusoires. Ils symbolisent les créations de l'imagination exaltée ; c'est en style trivial, tomber dans le lac.
°
L.A. photographie , lac de Mya juillet 2008

"the service of clouds"

°
John Ruskin un siècle plus tôt assignait pour tâche à la peinture du XIXe siècle "the service of clouds", de se mettre au service , de se consacrer aux nuages. Lui- même s'auto-désigne comme "a cloud-worshipper", un fervent admirateur de la nuée.

Arolle & Granit

L.A.photographie, Saas-Fee, août 2008

qui suis-je ?

°

Qui sui-je, moi, maintenant que je pense ?
quand je pense la montagne
je suis la montagne
voilà l'irrécusable expérience de la pensée
°
L.A. photographie, le Cervin, août 2008

de ce chaos


°
de ce chaos un bruit léger
pianissimo murmure et file
piano piano
l'eau le glisse en l'oreille
°
L.A. photographie, les Combins août 2008

aux graviers du glacier





à la pâle lumière
d'un beau gris de payne
°
L.A. photographie, glacier de Panossière, août 2008

Saxifraga oppositifolia


Les fleurs de la saxifrage à feuilles opposées sont parfois si nombreuses qu'elles arrivent à recouvrir intégralement le feuillage. Très adaptable, cette espèce a émigré lors des glaciations plus au nord que toutes les autres. Les esquimaux tirent du sucre de ses fleurs très mellifères.
°
L.A. photographie Gran Paradiso juillet 2008

lundi, septembre 22, 2008

épiphanie

.



















CY Twombly








Une épiphanie, 
au moins depuis Joyce,
est un fragment ouvert de réalité restant énigmatique
parce qu'il emprunte à plusieurs temps ou
à plusieurs espaces à la fois sa puissance d'apparition.






les épiphanies de Twombly,

Philippe Sollers, éloge de l'infini, Gallimard
..
.
..
.
.
..
.
.
.

 

Edelweiss

°
Les capitules cotonneux de l'edelweiss lui confèrent une allure de plante artificielle ; ce lainage permet à la plante de résister aux intempéries. Chaque capitule est constitué de minuscules fleurettes, femelles à la périphérie, mâles au centre, qui s'ouvrent les unes après les autres.
°
L.A. photographie , Queyras juillet 2008

Le Mélèzin

°
Avide de lumière, le mélèze ne supporte pas son propre couvert et se reproduit dans les couloirs d'avalanches. Avide d'eau, il craint la concurrence de l'herbe et ne peut coloniser que des pelouses écorchées par le bétail ou les avalanches.
°
L.A. photographie, Queyras juillet 2008

pour énigme

délicats contours
,
voir
ceci et cela
,
tous se groupaient
contre la mer
l'image parlait
sans parenthèses
.
Claude Royet-Journoud
le renversement
Gallimard
.

L.A. photographie août 2008

Lacs de Thoules 2350 M

L.A. photographie, les Combins août 2008

le Mont Gelé


L.A. photographie, les Combins août 2008

immobilité & immutabilité


il est le rocher, son oeuvre est parfaite
car toutes ses voies sont le droit.
C'est un Dieu fidèle et sans iniquité,
il est rectitude et justice.
.
Deutéronome, 32, 4
.
L.A. photographie, les Combins août 2008

indéterminé

°
Les formes anciennes disparaissent
elles ne sont pas encore remplacées par des formes nouvelles précises
.
"Je viendrai à toi dans l'épaisseur de la nuée, dit Yahvé à Moïse, afin que...le peuple croie en toi pour toujours". Exode (19, 9)
.
L.A. photographie, les Combins août 2008

Bruyère

rose pâle
pendantes
en têtes denses
tourbières, landes humides, pinèdes en sol acide
juin-octobre
°
L.A. photographie, Grand St Bernard août 2008

Watasenia


Il y avait la masse liquide partout, partout. Silencieuse, et lourde, avec cette grande couleur terne qui régnait, qui empêchait de voir. Elle pesait de tout son poids sur les plaques de rochers noirs, elle glissait sur elle-même, s'ouvrant, se fermant, comme ça, sans arrêt. C'était elle qui donnait la vie, peut-être, qui la fabriquait au fond de ses antres, avec le mouvement régulier et élastique de l'eau salée. Les choses se décomposaient dans le fond de vase, lâchant des séries de bulles qui remontaient pendant des heures.

°

J.M.G.le.Clézio, voyages de l'autre côté, Gallimard
L.A. photographie, les Saisies sep 2008

Ainsi le cil


(L.A.photographie, les Saisies sep 2008)
°
Ainsi le cil
qui boit est bu
.
L'eau l'emporte
dans sa demeure et le garde

Herbes cils


(L.A. photographie sep 2008)
°
Herbes cils
à l'endroit
et aussi à l'envers

autres cils

(L.A. photographie, les Saisies sep 2008)

Cils

(L.A. photographie, tourbière des Saisies ,sep2008)
°
Ainsi
soi
cil
.
Ici de paille
comme à chaque instant
l'épine

de la tourbière


(L.A.photographie, la tourbière des Saisies, Sep 2008)
°
La nature garde en mémoire les images
Du passé mort, et quand pâlissent les journées
D'arrière-été, l'automne alors descend sur terre
Et l'esprit des voyants hante à nouveau le ciel.
°
L'AUTOMNE
Hölderlin
Dernières années 1807-1843

Métaphysique du nuage


Sa forme indécise et fluctuante propose un modèle supérieur à celui géométrique, du yantra ( "instrument de maîtrise") ou du mandala en ce qu'elle exige une plus grande dextérité de la méditation confrontée à la métamorphose. Sa contemplation attentive oblige ainsi la pensée à se concentrer sur des formes imprévisibles dont les modifications permettent d'appréhender, à travers l'intelligence intuitive ( buddhi), la signification métaphysique sous ses aspects les plus contradictoires. La pratique du dhyana, l'une des étapes les plus avancées du yoga, s'en trouve approfondie. Comme le yantra, le nuage est un moyen, un outil de maîtrise permettant de pratiquer la méditation parfaite qui saura libérer l'énergie spirituelle (shakti) dont l'union avec l'âme (atman) constitue le salut. C'est dans ce sens qu'il est permis d'interpréter l'expression hindie " se nourrir de nuage", dont notre équivalent séculier, "être dans les nuages", dit assez en quelle estime sont tenus les grands contemplatifs dans nos civilisations.

°

André Ar Vot , cent vues de l'enclos des nuages, José Corti

promenade d'automne

Green mountains Fan Qi
°
longue montée dans la montagne froide, le sentier en pierre
est escarpé
là où naissent les nuages blancs quelques maisons
j'arrête mon carrosse, j'aime les forêts d'érables le soir
les feuilles givrées sont plus rouges que les fleurs du
deuxième mois
°
de l'art poétique de vivre en
AUTOMNE
Moundaren

dimanche, septembre 21, 2008

à l'est du pavillon

Ye Xing
°
à l'est du pavillon la montagne de Pa
au nord du pavillon la crête de Chin
à l'instant même où j'enroule le store du pavillon,
les nuages d'une seule couleur remplissent le pavilon
°
de l'art poétique de vivre en
AUTOMNE
Moundaren

Adieu

.


Shitao
 
 
 
l'automne déjà ! _ Mais pourquoi regretter un éternel soleil, si nous sommes engagés à la découverte de la clarté divine, _ loin des gens qui meurent sur les saisons.


Rimbaud, Adieu, une saison en enfer
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
..
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 14 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A.a.H A.L. A.R7 A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Alan Davies Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Alina Reyes Amande Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations Antin David AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Auxméry Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot bio BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté bord de terre Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier ce qui est cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Corbeau Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze Delillo délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof épiphanies essais Etel Adnan Etna étoile Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Gif Giovannoni Girard Giroux Gizzi Gleize GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm gris Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet Jakobson Jardin JBE Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Khlebnikov Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.Trinité Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci Merton Thomas messages Métaphysique Metro micro Mina Loy Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore Morris mots Moving mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Narnia Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Notes-Rapides Nouveautés Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P.observatoire P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paul Valéry Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Points Politikos pommes Ponge Prière Promenade Proust Psaumes PUB puiser Qualia quelqu'un Questions Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud RIP Ristat Rivières Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson sa vie Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Savitzkaya Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tarkos Temps probable Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.Kh V.P. vazquez VE Venet Venise vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xardel Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zoom Zukofsky Zürn

Archives du blog