jeudi, avril 30, 2020



il 

n’existe aucun art 

tekhnê

qui ne soit 

une disposition à produire 

poietiké


accompagnée de règle

ni aucune disposition à produire 

poietiké

qui ne soit 

un art 

tekhnê




forger

dessiner graver sculpter

traverser la voix

poiein 

exécuter

confectionner exécuter bâtir


bâtir

une demeure 

pour chacun des dieux 





et
quand enfin 
est couché le brillant éclat 
du soleil

désireux de dormir

chacun rentre chez soi 

au logis
que lui a construit l’illustre Héphaïstos 
aux savants 
pensers

































fais-moi 

un tableau du soleil 

que je l’accroche dans ma chambre


et 


fasse semblant de me réchauffer

quand les autres s’écrieront 

Jour














dessine-moi 

un Rouge-gorge 

sur 

une tige 

à l’entendre je rêverai

et quand 

les vergers ne chanteront plus 

rangerai 

mon simulacre 




la tendance 
à l'imitation et  à la copie nous est naturelle
ainsi que le goût de l'harmonie 
et du rythme 

à l'origine 
les hommes les plus aptes 
par leur nature à ces exercices 
ont donné peu à peu naissance à la poésie 
par leurs improvisations 


agis 
de telle sorte que 
tu traites l'humanité aussi bien dans ta personne 
que dans la personne de tout autre 

toujours 
en même temps comme 

une fin

et jamais 
simplement comme 

un moyen





tout 
au loin
tout au fond 
de

l’hermétique mémoire 

s’affranchit

l’écume de la vague 



le rocher commence



à se pencher vers le caillou

l’arbre vers l’air

le ciel vers la terre

la pensée vers son propre suspend





il 
paraît 
que le drame est
fini

et que 

l'océan 
a tout mis dans son 
ventre


la gueule est formidable. 

elle 
doit être 
grande vers le bas 
dans la direction de l'inconnu ! 
































Enki /Ea

des eaux fraîches et courantes

bouquetin à queue de poisson

autel avec une couronne

tête de bélier

poissons chèvre

tortue

personne avec des pichets d'eau



comment 
prévoir les effets 
d’

un écrit 







s’
il fut 
gravé dans 

une pierre 

gisant 
face contre terre 
dans 

un rivage désert 

ou 

s’il 
repose sous les tambours et les foulées des masses 
conquérantes 


il
nous révélera 
peut-être après plusieurs siècles
certain secret des empires lointains 
ce monde étant 

une voûte énorme 
où se renvoient les échos


la 
béatitude éternelle 
est 

un état 
où regarder c’est manger




elle 
nous fait partager 
l’état perpétuellement enfantin de l’amour
ce bien-être à l’intérieur duquel on nage comme 
dans 

un corps merveilleux



J’ai 
toujours pensé qu’aimer la poésie 
était 

une chose importante




je 
me suis 
surpris faisant
abstraction de tout 
ce qui n'était pas le but que 
je poursuivais

m'efforçant 
de résoudre ce 
difficile problème!

Oui

quel est
le plus profond
le plus impénétrable des deux

l'océan 
ou le coeur humain

?


il reste 
à la psychologie
beaucoup de progrès à faire

je te salue vieil océan!






























j'ai lu

j'ai vu

des floraisons

c'est époustouflant


énoncer

la totalité des choses qui frémissent sur la terre


poursuivre 
ainsi encore longtemps son chemin avec 
la même obstination et faire claquer  ses talons
dans la nuit de l'inconnu



léger flottement

délicat feuillage






pourquoi tourne-tu autour de la terre

?

ma vue 
s'est perdue dans 
un ciel 
trop vaste



un trafic de signes

des nombres

des nombres flottent

la suite 
est dans les nombres

de l'amusement

l'inventaire est technique

l'aval au loin dessine les contingences

charge ta chance 
par simple effet d'optique


les morceaux s'écoulent en vitesse


descriptions illustrations

une entité 
stable offre des échos


qu'est-ce que je fais du trou de mémoire

?


maintenant

je le sais

la sensibilité n'est pas

un concours de bienveillance


divaguer
nous a fait plaisir dans le temps
philosophique
































ce qui fait que 

le monde me trompe

par 


ses perspectives

ses brouillards

ses chocs détournés

c'est que 


je consens

c'est que 

je ne cherche pas autre chose


et 







ce qui fait que 

le tyran est maître de moi

c'est que 

je respecte au lieu 

d'examiner





la décadence spirituelle de la terre est déjà si avancée que les peuples sont menacés de perdre la dernière force spirituelle  celle qui leur permettrait du moins de voir et d'estimer comme telle cette dé-cadence conçue dans sa relation au destin de  l'être 

cette simple constatation n'a rien à voir avec un pessimisme concernant la civilisation  rien non plus bien sûr avec un optimisme car l'obscurcissement du monde  la fuite des dieux  la destruction de la terre la grégarisation de l'homme la suspicion haineuse envers tout ce qui est créateur et libre  tout cela a déjà atteint  sur toute la terre  de telles proportions  que des catégories aussi enfantines que pessimisme et optimisme sont depuis longtemps devenues ridicules







un 
obscurcissement 
du monde

les 
événements essentiels de cet obscurcissement 
sont 


la fuite des dieux

la destruction de la terre

la grégarisation de l'homme

la prépondérance du médiocre


































extrait d'un texte comptable sur le repas d'Assurnatsirpal II


2 plateaux de pains garisu

3 plateaux de galettes de pain épaisses

3 paniers de poireaux

3 paniers d’aulx

3 paniers d’oignons

5 moutons

5 jarres de bière

2 homers de grain grillé


Total du district de la ville de Bala



































mercredi, avril 29, 2020



Monte  Ur-Shanabi

Déambuler sur les remparts d’Uruk !

Considère ce soubassement

Scrutes-en les fondations !

Tout cela n'est-il pas de la brique cuite ?

Et les Sept Sages en personne

N'en ont-ils pas jeté les fondations ?

Trois cents hectares de ville

Autant de jardins

Autant de terre vierge

C'est l'apanage du temple d'Ishtar

Avec ces milles hectares  tu couvres du regard

L'entier domaine d'Uruk


XI



































tu les dépasses 

mais

plus tu t’élèves

plus tu parais petit aux yeux des envieux


mais

celui qui plane dans les airs

est

celui que l’on déteste le plus


































chacun de nous

en contemplant sa propre histoire

ne se souvient-il pas qu'il a été successivement

quant à ses notions les plus importantes


théologien 
dans son enfance

métaphysicien 
dans sa jeunesse

physicien 
dans sa virilité 

?










ce qu'il y a à dire 
en réalité
est à redire
inlassablement

où j'entrevois 
l'espérance de la grâce













je retrouve 

l'idolâtrie du travail certes  mais aussi la malédiction d'un état vous condamnant à l'inerte 

ce qui importe  sans doute  n'est pas le travail en soi  mais le mouvement par où se déploie l'être qui n'est possible ni sans l'autre ni sans le monde dont soudainement on menace de vous priver et qu'il faudra bien réinventer

voici première manière de l'évacuer par un déni un peu méprisant qui ne satisfait pas pour autant

la tendance pèse  qui nous incite à mettre du sens où il n'y en a pas  de visible en tout cas de tenter de donner rétrospectivement quelque cohérence à nos démarches 

nous 
éprouvons tous 
quelque difficulté à admettre la vanité 
de nos existences 


*



Vieil océan 

tu es si puissant 
que les hommes l'ont
appris à leurs propres dépens 

ils
ont beau 
employer toutes
les ressources de leur génie... 

incapables de te 
dominer

ils
ont trouvé leur 
maître

Je te salue vieil océan!



































que dites-vous 

?

pourquoi


l'amour 

n'est-il pas aussi grand qu'il devrait l'être 

?

















la 
douleur bouge
c’est

une vague

un cycle

un itinéraire et une orbite
à la nature toujours oscillatoire

elle 
s’en va pour revenir

elle
revient pour s’en aller



nous 
savons depuis Le Banquet 
de Platon 

que 
l’amour 
est 

un drame 
existentiel lié au manque




j'aime le mot 

croire

en général quand on dit

je sais

on ne sait pas

on croit


je crois 
que l'art est la seule forme d'activité par laquelle 
l'homme 
en tant que tel se manifeste comme véritable 
individu



par 
elle seule 
il peut dépasser le stade animal 
parce que l'art 
est 

un débouché 
sur des régions où ne dominent 

ni 
le temps 
ni l'espace


vivre
c'est croire  


c'est 
du moins ce que MD 
croit



devoir croire
commencer par croire devoir croire
et oublier de désobéir


s'étourdir de croire
croire et aussitôt chercher à le partager



croire croire
pour croire choisir comment regarder
et ainsi se déterminer
à voir


douter de croire
douter pour s'assurer de croire
douter en attendant de croire
croire à nouveaux et en croyant s'assurer
de ne plus douter


































le corps à corps 

&

les essences 

formelles de ces idées



seule issue

la connaissance réflexive
des autres
idées

le rejet 
de faire suite
continue à comprendre
plus facilement

l'esprit doit être dirigé selon
la norme de l'idée
donnée







dans 
la pénombre 
est 

un pays
qui ne souffre 
l’urgence d’atteindre l’obstacle

une 
idée vraie
l'esprit se comprend 

nu
sans mal
l'esprit est attentif

ou

réfléchit
à la connaissance



les armes par terre
de l'être le plus
parfait

écrire 
un jour
toute la méthode

aucun 
commerce avec d'autres 
choses

poser 
une essence 

objective de cette
chose qui devrait convenir
à l'essence de cette 
chose

debout
tout nu tout sur
la page

la
connaissance réflexive ou l'idée
de l'idée

l'hiver blanc



courir
pour avoir
la certitude de l'idée

la distance  sépare
le signe de la
vérité



un jour 
de sagesse trépassée 
malice au 
fond 


c’est 
quoi cette 
route

route es-tu là

?

les prodigues s'en vont ensemble

écouter
passer
regarder
partir

pour 
savoir que je sais 

il est 
nécessaire 
que je sache d'abord






je
veux 
te saluer 
et te faire mes adieux ! 

Vieil océan
aux vagues de cristal

mes yeux 
se mouillent de larmes
abondantes et je n'ai pas la force 
de poursuivre

je sens 
que le moment
est venu de revenir parmi 
les hommes à l'aspect brutal

mais

courage! 







































un rite et une prière 

sont 
associés à chaque geste significatif 
d'

une journée



le pêcheur attrape
quatre 
saumons d'argent

le constructeur de canot jette
quatre 
copeaux de bois

derrière
l'arbre qu'il veut 
abattre













4

est 

un nombre rituel

pour les 

Kwakiutls

comme pour

Tsimshians 



la 
prière se fait 
selon 

une formule très précise

l'
animal 
ou la plante
objet de la prière

est 
appelé

Ami surnaturel
































COENA CYPRIANI


un certain roi nommé 

Joël 

avait invité

de nombreux convives au repas de

ses noces

à Cana en Galilée


après 
s'être lavés  
dans les eaux 
du Jourdain  ils 
se rendirent au banquet 












Naaman 
jeta les déchets

Amos 
fit couler l'eau

Jacques et André 
apportèrent du foin

Matthieu et Pierre
le disposèrent sur le sol

Salomon 
mit le couvert

et 
toute 
la troupe 
s'installa et 
comme il n'y 
avait plus de place
ceux qui arrivaient encore 
s'installèrent là où ils pouvaient


Adam
se mit au milieu

Ève
se coucha sur une feuille

Caïn
s'assit sur une charrue

Abel
sur un sceau à traire

Noé
sur son arche

Japhet 
sur les briques

Abraham
sur son arbre

Isaac
prit place sur l'autel du sacrifice

Jacob
sur une pierre

Loth
s'appuya contre la porte

Moïse
s'accroupit sur un caillou

Elie 
sur une fourrure 

Daniel
se mit à sa tribune

Tobbie
sur son lit

Joseph 
s'affaissa sur un boisseau de grain

Benjamin sur un sac

David
domina sur un tertre 

Jean
resta les pieds sur la terre

Pharaon sur le sable

Lazare sur la table

Jésus 
sur la margelle du puits

Zachée  
sur un sycomore 

Matthieu 
sur un escabeau

Rebecca sur un vase

Raab sur de l'étoupe

Ruth sur la paille

Thècle 
sur le rebord de la fenêtre

Suzanne dans le jardin

Absalon 
entre les branches

Judas 
sur la bourse pleine de deniers 

Pierre en chair

Jacques sur un filet

Sanson 
grimpa sur sa colonne

Elie sur une selle

Rachel sur un fagot

Paul
en pied comme une statue 
écoutait

Esaü murmurant 
tandis 
que 

Jacob
se lamentait
car lui seul était 
assis sur des excréments




la 
Cène 
de 
Cyprien

V
VI
Siècle


*










Paolo Caliari dit Véronèse
Les Noces de Cana
1563

Paris
musée du Louvre






































mardi, avril 28, 2020



si 

vous lui demandez

qu'est-ce que le silence

il répondra


c'est le Grand Mystère

le silence sacré est sa voix
















si

vous lui demandez

quels sont les fruits du silence

il dira

la maîtrise de soi
le vrai courage
la dignité et le respect




le silence est la pierre angulaire du caractère



































comment 

sauriez-vous être justes envers moi !  


c’est ainsi qu’il te faut parler 


je choisis 

pour moi votre injustice

comme la part qui m’est due




































28

1


je ne vois rien dans les yeux

je ne connais pas ce qu'ils montrent

je m'obstine

je vous donne

une pièce

une formulation

la joie est en expansion 

la lumière compense









je suis

un partage qui se défait dans 

l'absolu

les accents sont terrestres


la série dit

croque
croquet
hockey
hochet


je vais 

m'efforcer de lire comme il faut

ces éléments

procédant

d'


7

un même son sédimenté

une inquiétante poésie


chutes essais trafics
CET 

























yocto

y



0,000 000  000 000 000 000 000 001




10 puissance-24


les nuages 
ciel voilé
formes aériennes
en arrière-plan silhouette d’oiseau 
sensation constante de fluidité 
en vol








il y a

les lieux 
supracélestes opposés au 
lieu céleste

et le lieu céleste
à son tour s’oppose au lieu terrestre 

il y a

les lieux 

où les choses se trouvent placées
parce qu’elles ont été déplacées violemment
et puis 

les lieux

au contraire où les choses trouvent 
leur emplacement 
et leurs repos 
naturels





vieil océan
les hommes malgré l'excellence de leurs
méthodes

ne sont pas encore parvenus
aidés par les moyens
d'investigation de 
la science

à mesurer 
la profondeur vertigineuse 
de tes abîmes




























celui

qui ressent le besoin

n'est pas

riche


celui

qui ne connaît pas le besoin

n'est pas

pauvre


pauvreté et richesse 
sont des noms par lesquels on désigne 
le besoin et la satiété









si 

ton désir est mince

le peu te semblera beaucoup



la minceur de l'appétit

rend la pauvreté égale à la richesse







il faut prendre conscience que la vie humaine est fragile 

éphémère et mêlée de nombreux soucis et ennuis

afin de borner ses désirs à 

une possession mesurée

et pour que ce soient les choses nécessaires

qui soient

la mesure de nos tourments



malgré 
nos oreilles 
qui tremblent

sur 
le tourment 
de notre chaîne





































2804
2020

maussade 

averses 
fréquentes localement 
orageuses

qui va vers la perte l'accueille 

le bruit
de la pluie lui
aussi a vieilli

modeste 
cumul de précipitations face à l’ampleur 
de la sécheresse













un tourbillon
ne dure pas toute la matinée

une averse
ne dure pas toute la journée

qui les produit 

?

le ciel et la  terre

si 
les phénomènes du ciel et de la terre
ne sont pas durables

comment 
les actions humaines le seraient-elles

?





vient le printemps

commence à poindre l'herbe nouvelle

selon sa loi

toutes choses fleurit

mais lui est loin

il n'est plus ici

sa trace est perdue

trop bons sont les génies

il a le ciel pour converser désormais






































la

physique moderne ne connaît pas 

la  lumière  

au sens de Goethe  




et 

pas davantage l'

obscurité 













la théorie des couleurs  de ce fait évolue dans un domaine que n'abordent pas du tout les déterminations conceptuelles des physiciens  La physique ignore simplement les concepts de base de la théorie des couleurs de Goethe  Et par là  elle ne peut en juger de son point de vue  Goethe commence précisément là où la physique s'arrête



la théorie de Goethe de la couleur a  de nombreuses façons  été fructueuse pour les arts  la physiologie et l'esthétique Cependant la victoire  et par conséquent l'influence sur la recherche du siècle suivant  revient à celle de Newton





































dans ce cercle
ô vous guerriers
voici je dis
à chacun son futur
tout sera
comme je le révèle maintenant
dans ce cercle
vous écoutez !







même 
les saisons forment 

un grand cercle

dans leurs changements et
reviennent toujours là où elles étaient




la vie de l'homme est

dans

un cercle

de

l'enfance jusqu'à l'enfance

et

ainsi en est-il pour chaque chose



le pouvoir se meut







la tribu campait toujours en cercle

et au milieu du cercle

il y avait

une place

appelée 

Hocoka

le centre































lundi, avril 27, 2020








les longues 

promenades manquent










bientôt  

longue randonnée à travers 

la montagne








lecteurs 
attendez que j'aie terminé mes vanteries 
pour arriver ensuite au but  à la manière du philosophe 
Platon faisant sa randonnée
autour de son
idée 


randonnée sauvage 

marche dans la nature 
hors des sentiers 
battus


jours 
de randonnée 
sauvage dans les montagnes

moi
le 
Nouvel Observateur


*


gouverner être gouverné !


comment gouverner 
les enfants

comment gouverner 
les pauvres et les mendiants

comment gouverner 

une 
famille 
une maison

comment gouverner 
les armées

comment gouverner 

les différents groupes
les cités 
les États

comment gouverner 
son propre corps 

comment gouverner 
son propre esprit

comment gouverner

une des questions fondamentales 

question fondamentale 
à laquelle a répondu la multiplication 
de tous les arts de gouverner

art pédagogique 
art politique
art économique si vous voulez

et 
de toutes 
les institutions
de gouvernement 
au sens large qu’avait le mot de 
gouvernement 


mais aussi

comment 
ne pas être gouverné

?



je ne
veux pas dire par 
là 

je 
ne veux pas être 
gouverné

et

je 
ne veux pas être gouverné 
du tout



je 
veux dire 
que

comment 
ne pas être gouverné comme cela
par cela

au nom 
de ces principes-ci
en vue de tels objectifs et 
par le moyen de tels procédés

pas 
comme ça

pas 
pour ça 

pas 
par eux 



il y a

une 
espèce 
de crise latente

quelque chose
dont on sent bien que ça s’écaille
et on n’en a pas encore beaucoup parlé 

qu’
est-ce que nous sommes

et 

qu’
est-ce que nous sommes aujourd’hui 

?



qu’
est-ce que c’est que cet instant qui est 
le nôtre 






c’est tout cela

je crois

qu’il faut essayer 

de voir


































il s’agit 

de rendre les choses plus fragiles

par 

une analyse historique

ou plutôt

de montrer à la fois

pourquoi et comment les choses

ont pu se constituer

ainsi


mais 










montrer

en même temps

qu’elles se sont constituées à travers

une histoire précise





une chose 
en tout cas est certaine 

c'est 
que l'homme n'est pas le plus vieux problème 
ni le plus constant 

qui 
se soit posé au savoir 
humain




c'
était 

l'
effet 
d'

un changement 

dans 
les dispositions fondamentales 
du savoir



l'
homme 
est 

une invention 

dont
l'archéologie de notre pensée montre aisément 
la date récente 

et 
peut-être 
la fin prochaine



il 
s'efface
comme à la limite de 
la mer

un 
visage 
de sable





les 
phrases comme les 
idées

il faut 
les laisser en suspens 

là où 
elles se posent

en 
sachant 
seulement que la possibilité de les poser 
ouvre sans 
doute 

une pensée future


une analyse
une chose
un changement
une invention
un visage

une pensée future
































injustice et ordures

voilà ce qu’ils jettent après le solitaire

pourtant

mon frère

si tu veux être une étoile

il faut que tu les éclaires malgré tout !

















et garde-toi

des bons et des justes !



ils aiment à crucifier

ceux qui s’inventent leur propre vertu


ils haïssent le solitaire







































il suffit 


de manipuler le texte comme le temps

on se dit qu'on aurait aimé tout garder

vecteur vitesse

traces et impensés

il n'est pas question d'atténuer la division

la nuit tombe plusieurs fois sur la voile



silence qui se prolonge

une caravelle peinte en rouge

tout n'est pas signe






une chose plus éloignée

tout va bientôt disparaître

nostalgie au futur antérieur


le glacier 

plus petit que l'hélicoptère 

un point sombre



les dés sont déjà jetés

le temps sur la montagne est plus vaste

avec le souci de couper le souffle




une position apprise

avec le souci de faire silence



une méthode

quoi dire en premier

approcher sans se risquer

les chamois courent depuis la nuit des temps


j'entre dans la foule étrangère

le froid tombe


à ce point

la voie semble plus libre


l'écriture !

sa mise en échos et son possible

chaos


*



journal


un récipient 

vide encore entier et déjà en morceaux

ou bien

déjà en morceaux et encore entier



une légère pression 

qui se répand tout en tirant la poitrine à la surface

une douleur

verticale dans la tête au-dessus de la racine du nez

comme venant

d'

une ride du front pressé trop intensément






























THÉORIE 


du grec philosophique  theoria  signifie action d’observer de contempler d’où l’opposition déjà marquée chez l’auteur du Roman de la Rose entre théorie et pratique

A connaître quelque peu les concepts que l’on utilise  on peut faire facilement l’économie de bien des malentendus  dont celui tellement répandu aujourd’hui entre théorie et pratique et entre la théorie et l’art dont on voit difficilement comment il pourrait se passer de ce que supposent 


l’observation 
et la contemplation





































silence

le
silence est avant

il
est après

nous
avons perdu le pouvoir
de l'entendre

sa musique nous échappe

nous
ne sommes même plus
des animaux



















comme 
nous avons fait 
de Dieu nous le réduisons 
à l'état de cadre dans lequel
nous mettons le coucher de soleil
sur la montagne la cigale à 
midi 


une 
douleur 
unique et nos amours
en valeur


*


la poésie
quand elle est vraiment
elle-même

on
ne sait pas ce que
c’est

toujours
autre chose que ce qu’on voudrait
qu’elle soit


elle n’est pas mais passe 


mouvement 
d’inconnu qui
traversant le langage
le transforme et nous transforme 
avec lui





faisons un grand effort et accomplissons avec le sentiment du devoir notre destinée sur cette terre

je te salue vieil océan! 






quand 

nous admirons 

un coucher de soleil

nous pensons que le soleil 

est 

au‐dessus de l’horizon 

mais 

un savant nous dirait 

que le soleil 

s’est en fait couché 

il y a 

déjà huit minutes


c'est 

le temps que cela nous prend 

pour le voir  


nous 

réalisons alors que le soleil 

que nous avons vu

est le soleil du passé 

et 

non celui du présent 

et 

que notre perception 

était fausse




c’est pourquoi 

si nous nous accrochons à notre savoir préliminaire

nous perdons l’occasion de progresser

dans la voie de la compréhension







































je ne sais 

pas trop ce que c'est

ces signes 

que j'ai faits


Michaux
Duras
Griot
Manno







il y aurait

une écriture du non-écrit

un jour ça arrivera

une écriture brève sans grammaire

une écriture de mots seuls

des mots sans grammaire de soutien

égarés



écrits 

et quittés aussitôt


l'écrit c'est trace
trace

de nos ombres
de nos pas
de l'humide
des forêts
des mousses
des boues
des traces de pas dans les mousses
des toundras aurignaciennes
trace de l'ombre des abris
des parois
des flammes
des paroles murmurantes
du bruit des bêtes
grattant soufflant  invisibles dans l'ombre 
des forêts
des steppes sèches
c'est trace sauvage
formes
voix
gestes vents
échos ciel
et puis étoiles
trace restante des pas d'homme dans le brouillard
empreinte
empreinte silencieuse
et puis marcher…



FRED GRIOT





quant à la poésie contemporaine en dépit de son étonnante richesse et de sa circulation souterraine
son évolution ne la prédispose guère à accueillir une parole qui ne relève pas de l'expression individuelle mais traduit au contraire les voix énigmatiques qui traversent parfois l'une ou l'autre d'entre nous 

l'ébranlement   d'allégresse ou d'effroi   qui accompagne cette expérience demeure l'une des  dernières voies dont nous disposions pour accéder à une part du monde que nous ne voyons pas  mais qui se laisse fugacement deviner à travers elle

l'humanité se confronte à cette énigme depuis sa lointaine origine et lui a toujours répondu en inventant des formes d'une netteté sans faille

on peut même imaginer que les premières paroles  et l'inscription des premiers signes  procédèrent de cette stupeur  et de l'interrogation qu'elle laisse en suspens devant une image du monde aussi fuyante que mystérieusement proche


contrairement à ce que d'aucuns pourraient croire  il ne s'agit pas là d'une interrogation désincarnée  et moins encore inféodée à une foi quelconque   elle concerne au contraire une catégorie d'expériences extrêmement concrètes  auxquelles l'humanité s'est confrontée  avec les outils du langage   pour éclairer la part de nuit dont elle émerge et qui ne cesse de la hanter 
































dimanche, avril 26, 2020





         V=O=L=U=M=E



du 
latin
volumen 

rouleau 
de feuilles écrites

de voluo  
rouler dans son esprit







voluta
volute

bande roulée en spirale 

grec  helix

qui
décrit
un 
mouvement circulaire
une courbe

zigzag
d’
un éclair 

évolution circulaire des astres 

replis de l’oreille 

volute 
ou spirale du chapiteau 
d’

une
colonne

vrille de la vigne  sarment 



volumen 

rouleau repli 
en particulier  rouleau de papyrus
sur lequel était 
écrit 

un 
ouvrage 

ou 

une partie 
d’

un
ouvrage 



recherches associées

temps
son
aire
matière
cylindre 




quelle est
la formule pour trouver le volume

?

comment
calculer le volume en m3

?

comment
exprimer le volume

?

comment 
calculer le volume 
d'

un verre 

?

qu'est-ce 
que le volume 
d'

un livre 

?

comment 
est composé un livre 

?

c'est quoi 
un volume d'eau 

?

c'est 
quoi le volume 
d'

un corps 

?


































je jouis 
de mon esprit et de ma solitude

je dois 
descendre dans les profondeurs

je dois disparaître



je veux descendre

j'apporte 
partout le reflet de ma joie
















son œil 
est limpide et sur sa lèvre ne se creuse aucun 
pli de dégoût

ne 
s’avance-t-il pas 
comme 

un danseur 

?

je me suis fait 

enfant

je me suis éveillé






ne va pas auprès des hommes
reste dans la forêt 


va 
plutôt encore auprès 
des bêtes 



pourquoi 
ne veux-tu pas être comme
moi

ours 
parmi les ours

oiseau 
parmi les oiseaux 

?


et 
que fait le saint dans 
les bois 


demanda 
Zarathoustra

le saint répondit  

Je fais 
des chants 
et je les chante
et quand je fais des chants 
je ris

je pleure et je murmure 

c’est 
ainsi que 
je loue Dieu

































Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " (3x4) * & 111 12 14 24 3X3 4 5 64 64 fleurs de montagne 8 80fleurs A A.a.H A.L. A.R7 A.S. A1 A10 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 AB ABDL Abécédaire Aboulafia Abréviations Abrüpt Abruzzo acronyme Actis Actualités ADBP Adorno ADR Adrénaline Agenda AgnèsMartin Agrafe et boite AIR Air du temps Alain de Lille Alan Davies Albiach Alchimie Alechinsky Aleph Alferi Alina Reyes ALTH AM Amande Anagrammes Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animal animation Annick Ranvier Annonciations Anthologie Antin David AP Aphaïa Appelfeld Approche APUMM APZ Arago Aram Saroyan Arbres Aristote Arp Arseguel Art sacré ARTHAUD AS ASDMI Ashbery Astrologie Auxméry AVB Avec Avent AW B B.Celerier Babel Bachmann Baigaitu BAM Banal Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala BAZAR Beaufortain Beckett Beckford Benedetto Bénézet Benveniste Bergounioux Bernstein Bhattacharya Bibliothèques Bimot Binet bio BioMobiles Biopsies Bishop BISSES1 Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blanqui Blaser Blau Duplessis Bleu Bochner Bohm boisflotté bord de terre Borges Bouddha Bouthonnier Bozier Brautigan Bretagne Bribes Briciole Broodthaers Bryen BSRM Butor Byron C C.C C.E.T C.F. C.Olson çacest café Camino Campo Cantos Capital Capricorne Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Carver Casas cavernes Cazier CCB CCEM CDLRP CDN ce qui est ceci cela Céline Celui Cendras cequej'aime Cerbelaud cercles Cerf Ceux Cézanne CGJ CH5 Champs chant1 Chants et Poésies Chappuis Char chartres Chartreuse Chaton Chemins ChenZhen Chladni Choeur Choisir Chômei Chose Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations CL Claude Favre Claude Simon Climat Closky CMDOT Code Cole collages Collines Côme comme comment Compact compostelle conversation Copier Corbeau Cortazar couleur covid Cravan Creeley CSB Cummings cut Cut 1 CV CyT Dada DALA Dans Danse Dao Dates DDLR de De Vries définitions Deleuze Delillo délires Démocrite Denis Roche Déplacement Dérive Derrida Des Déserts Désir Détournement Dextre DFRC Diable Dickinson Dillard Divers DMI Domerg Duchamp Duncan Duras Durer Duvauroux DVDC Dworkin E E.E. E.P. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures EDG EDLCDS EDLF Edmond Jabès elle ELLEDIT Elles Ellul EN encres et musique Encres et peintures EnSof Entre EPE épiphanies EPLA ESE ESPA Espace Espitallier essais Etel Adnan Etna étoile Eucharistie Euler évangile Eventail Exergue F F.A. F.O Fable faits FAJ Faune Fayçal Fengliu feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore FNAR Foligno Forest Foucault Fourcade FQPCC Fractales Fragme Fragments France François Cheng Frappat Fugue Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GDLMC GDT GEGO genese Genji géométrie Géopoésie Gervais Gif Giffard Giovannoni Girard Giroux Gizzi Gleize Glossaire GMH Gobenceaux Godard Goethe Gombrowicz Gongora Grâces Gramm gris Guesdon Guy Debord Guyau Guyotat GWFH H H.D. H.P Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Harms Hart Crane Hausmann Heaney Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Herta Müller Hésiode Hesse Heures hexagrammes HFSR HHPC Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Histoire HN HO Hocquard Hölderlin homonymies Houellebecq HR. HRC Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. ici IDLR il Illuminations illuminer illuminisme ILVLA ilya immédiatement impératif imperceptible Impresses Index individu Infini Infinitif initiales Insectes installation Internet Interrompre Irwin Ishihara Isis isolato Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jaccottet jaime Jakobson Jardin JBE JCERDM JDLF JE JE & Jean jean Daive Jean Michel Lou Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien K.G K.K Kafka Kaplan Kapoor Kathleen Raine Katué Kawara Kay Ryan KDCN Kenneth White Kerouac Khazar Khlebnikov Kiarostami KK Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts L'EI La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs LADR Laforgue Lagopède LALELES Lamantin LAME Lapiaz Laporte Roger Larry Eigner Laugier Laurent Margantin LBA LCDP LCR LDB LDMC LDS Le Clézio Le Livre Le poème LECDF LECLA Lectures LEE Lee Ufan Leibniz Leibovici Leili Anvar lensball lepoète Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lettres Lev Rubinstein Lex1 lex2 lex3 lex5 lex7 lex8 Lexie LFDH LFMR LGD LGTDLP LHDD lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées LIQV listes livrelit LJDP LLDME LLDO LLDP LLDQ LMV LO LOAN LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LPC LPDLE LPI LRDT LSDS LSDV LSMT LTO Lune Lus & Mus LVMDE Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin M.S.M M.Trinité Ma Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Maïakovski Mains maintenant Mais Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manganelli Manifeste Manon Manzoni Map Marchand Marcheurs Marelle Martin Ziegler Marx Masao Yamamoto masque Massera Matinaux Matsui Matta-Clarck Mauguin MBO MCH MDC MDLF MDOU Méditations mémoire Memories Menus Meraviglia Merci Mercure Merton Thomas messages Métaphysique Métis Metro MFRC Michon micro microcosme Millet Mina Loy Miura ori MJNYCR Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore Morris mots Moving mp3 MPUSPM MTAS Murphy Murs et Fenêtres Muscle Musil Musique MWLG Mystères MZD N Nagori Nancy Napoli Narnia Nathaniel Tarn Nature Nauman NDBDP Neiges Neil Mills Nerval neuf Nice Niedecker Nietzsche NLJNLH noeuds Noguez Noir nOmbres Norge Notes-Book Notes-Rapides Notifications NOUS Nouveautés Novae Novalis Novarina NP NPhS Nuages Nuits O.Pé objets Objets d'Amérique Octaèdre ODSI œil Olivier Cadiot OM ON Opalka Oph. Oppen OR Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet OSMH P.A P.B.Shelley P.observatoire P.P. P48 Padirac Pages palimpseste Palmer Paolo Icaro PAR Para Paradis Parant parenthèse parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Passages Paul Celan Paul Valéry Paysages PDLC PDM Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance permaculture Pessoa Peuchmard peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes PHPN Phrases phusis Pi Pierres Pierrette Bloch Pin Pise Pizarnik Plagiat planètes Plankl Platon Pleynet PNSLTS Podiensis poésie Poindron Points Politikos polygraphe pommes Ponge Pour praxis prénoms prépositions presque Prière Promenade Proust PRYNNE Psaumes ptyx PUB puiser puissance Pyramides Qualia quand Quatrebarbes quelqu'un QuelqueChose Questions Qui Quignard Quotidien R.G.Lecomte R.M. R.M.I R.M.T. Rachi Rae Armantrout Range Raphoz Raven RBDBB RBLPDT RCLSDF RD Recettes Reclus Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Rêve Revenir Reverdy Révillon Rexroth Rey Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud RIP Ristat Rivières RLP Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rocamadour Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rosset Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s S.Tesson sa vie sable Saigyo Saliens SALXI Sam Francis Samivel Sangral sans Sans Titre Santoka Sappho Sator Saturne Savelli Savitzkaya SBL1 Sbrissa Sculptures Sculptures Photographies L.A. SDM Sel selon SELP Seneca SGM Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos SILENCE Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Sinclair singularité Situation Sivan six SJDC Ski soleil Solutré Sommeil Sonnets Sons Sor Juana Sôseki Soto Soufre Soulages Souligne Sous le Pas SP SPHS SPiced Spinoza spirale SPRCGB SPSLSA Squires Stéfan Stein steppe Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu sur Suso Swensen Synchronicité synonymes Synopsis T T.A T.C T.S.Eliot Tabarini Takis Tanizaki TAOPY Tardy Tarkos TDQ TEL Temps Temps probable Tétralemme TEXTES Thalès Thé Théorie Tholomé Tissu Titres TLP TN Tocqueville Todtnauberg TOPOS Toscane Toujours TouT TP.BN Traces Traduire Trains TRICTRAC Triste époque Tsvetaeva TT TU Tumulte Tweets Typoésie u.p.d.d.v UCDD ULDLLA Ulysse UMP UN UNM UPSA usura V V.I. V.Kh V.P. VALC Valet vazquez VDSJ VE Venet Venise Vents VERBES Verne verre Vert vertical Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Virgule Viton vitraux VO voici Voies voilà voix volcan Volut Von Aesch Vous Voyelles Vulcano W W.Benjamin W.I.P. Wable Wagô Wajcman Waldman Waldrop Wallace Stevens Walser WB WBY wcw webasso Webcams WGJ WilliamBlake Windows Wittig Wolfgang Laib Woolf Xardel Xénophon Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zéro Zoom Zukofsky Zürn

Archives du blog