jeudi, mai 10, 2012

.
Marc Riboud


Huang Shan
.




.
.
Que son sommet soit inaccessible
mais sa base accessible

Unique
elle doit exister géographiquement
La porte de l'invisible doit être visible



Quelque chose croyait fermement
à la réalité matérielle du Mont Analogue
R.Daumal
.
.
.
.
..
.
.
.
.

.
.













Léger balancement
Léger étonnement avant le saut !
.
.
.
.
.
.
..
*

Petit texte étrange à la manière de Hanlo



AmmmmmmmmmAmmmmmmm
mmmmmmBmm
mmBmmmaaaaaaaaaa
aaaaaaaa
mmmmmm
mmbbbbbbbbbbbbbbaa
abbabbabababbbaaa
mmmmmm

ammammamabbbbabbbbabbab
abababababababbabbababbbabbbabbbbbaaaabbabababaabba
abababababababbbbbbabab
bbab

aaaammamm
ammmabbbbabb
abbabbabbaaaaabbbabammmma
mmmmmmmmmmABmmmmmmmmma
mmammabbababammabbaba

nmmmababababa         bababababammab
bbbabbabbabbbammab
mmmmbababababab
mmmmmmmmm
amaiiiiiiiiieeiieiieiieiieiieii
                    eiieiiemm
mmmmammammamma
mmmamma
ieieieiieiieiiieiiiiiieiieiieiieiieiieiiiiieiieiieie
mmemm
                 mmemmemmemmemmemmemme
mmmmmmm

mm
mm
mmmmm

miiimmimmimmimmimmi
amamamama

maieieiieieieiriririririririririmrmrmrmrmrmr
mimmmimimimmimimimmimimimim
immrmrmrmrmrmrmem
mmmmemmemmrmmrmemmmr
                                           mmemmrmmem
mrmmimmim
rerererererererer
erererieieieieieieieirieirieireiirieir
ieir
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.

*

Jan Hanlo

AÛTE





Aûte aûte aûte
Bou
Aûte aûte
Aûte aûte aûte bou
Ou ou
Ou ou aûte aûte aûte
A a a
Aûte a a a
Aûte ou ou
Ou ou ou
Ou ou ou ou ou
Ou ou ou etc.
Aûte aûte aûte
Eu eu euh
Euh euh etc.
Aûte aûte aûte bou
                etc.
                etc.etc.
Hou bou hou bou
Hou bou hou bou
B bou
Bou  ou  ou
Ou  ou (etc.)
Ou  ou  ou  ou
                   etc.
Eu  eu  euh  euh  euh
Aû-eu aû-eu o-eu eu eu eu
Ah  ha  ah  ha  ha  ha  ah a a
Oh ohh ohh hh  hhh (etc.)
Hhd  d  d
Hdd
D   d  d  d  da
D  dda  d  dda  da
D  da  d  da  d  da  d  da  d  da  da
                                             da
Da  da  demband
Demband dembad dembrand dembrandt
Dembrandt  dembrandt  dembrandt
Dou  d  dou  d  dou  dda  dou
Da  do  do  do  da  do  do  do
Do  do  do  deu  deu  dou  deu  deu
Deu deu deu da dd deu
Deu deu deu deu


           Kneu  kneu  kneu  kneu  ote  kneu  eur
           Kneu  kneu  ote  kneu  eur
           Kneu  ote ote ote ote ote
           Ote  ote aûte
           Ote  ote
           Bou
           Aûte aûte aûte bou
           Aûte aûte bou aûte aûte bou



*



Le joli pot de gingembre





Autrefois je regardais souvent tes
Épaisses lèvres de rêve


Maintenant je viens d'acheter un pot
De gingembre rond

Mais jamais
Il ne m'apprendra à chanter





Source
 JAVA
 23/24
.
.
.
.
.
.
.
.


.

.
.
.
..
..
.

..
.
.
.
.
.
*


COMMENCEMENT

d'une branche à l'autre
à la recherche d'une miette rare

l'intimité
violette au coeur double

J'ai dit
il faut vivre de rien
avant de retrouver l'intérieur

oui
je veux bien
oui

connivence de nuages

coordonnées mi-célestes
mi-alpestres


HAUT

Les coeurs
bons danseurs

chemin mordant sur la nuit

Haut
Plus Haut !

N'oubliez pas le  BON  rire
l'identité du bonhomme de neige




SENS

Immense et raisonné
dérèglement
d'un blanc privillège




PAROLE

fruit volage

éveillé
            en rêve
je parle sans cesse




Silence   Parole

un
Rapport
essentiel







RICHE

comme Ithaque
d'une verte éternité

Tête riche en huile volatil sulfureuse




TRÉSOR

d'Amour évidement

la plus grande des affaires

la seule




ENFANT

du soleil de la raison de la parole du logos...

Enfant de Dieu
voilà tout

course de la pierre
verticale
affirmation





COEUR

Absolu

Le Coeur Absolu

société secrète fondée
vers la fin du vingtième siècle à Venise !

Plaisir à la Tempête

Phénix
heureux dans un âge de cendre




PÈRE

AB
deux lettres
un petit nom

Abba

Papa




LIESSE

des pensées s'éveillent
dans l'obscurité

le lieu saint est ouvert au ciel




FLUA

brume et gris
brumeux

pas de couleur

mais
abeille



SEIN

tension élevée au mystère

d'odeurs
légères

les dieux voient toujours dans les deux sens




VRAI

la beauté
la vie en plénitude

sur les anciennes routes
chercher
la présence




FLUX

des divers existants
ne cesse
de s'actualiser

il porte la guérison

la vie aux vivants





AMOUR

des bulles rondes dans l'air
doux profil de son...

L'épanchement tendre du sentiment
la porosité de l'instant

poussée par la faim
elle ouvre au flot de la marée





FEU

la trace dans quatre lettres célèbres


LIEN
des Essais

sorte de vies et opinions de Michel de Montaigne


CONNU

Tout cela
mais encore

Si le secret s'ébruite
tout s'effondrera




DOUX

foyer de chiffon

Obsession dont je ne pouvais
me défaire





ESPRIT

le nuage dételé

le ciel qui vagabonde
où la tendresse de moi-même
s'était plu

fantaisie débonnaire aiguisée
par l'intelligence la plus vive





IDENTIQUE

la floraison deux fois l'an
d'un cerisier
hiver et printemps

En circonvolution religieuse et rare






INSÉPARABLE


en cette fleur
le tremblement offert
délicatement dans un printemps

tout autant que la lune
l'obscurité de pieuvre




TROIS

braises d'un jour
jusqu'à donner nom
à partir de l'éveil




UN

toujours là
comme si toujours avait été à ce point

les structures
les soins
les nombres






SAVOIR



la prolifération déchaînée

la clé brille
obscurité pour demain







TOUT

énigmatique et doux

inconscient furtif

répertoire ancestral

le génie dans la jarre




PROFONDE

la cinquième saison
dans l'ombre
brûlante




RONDE

chez les animaux nocturnes

elle va s'agrandissant selon le degré d'obscurité de la nuit








ÉPOUVANTE

je suis au bord  à la limite

la poitrine cherche à éclaircir ce vide




JAMAIS

la montagne
accidente le ciel




ICI

sur la Grande-Journée
l'à-pic qui sommeille en moi

un mot    un seul




PROFONDEUR

quelles lumières nouvelles pourrais-tu
jeter sur elle ?




ÉCHEC

ne justifie pas le désespoir
chacun à sa propre carte complexe

qui vient de son noyau



MAT
la fraîcheur d'une déception

un énorme élan d'énergie





TEMPS

devant l'arbre en fleur
je suis temps

scribe
ayant été instruit
des choses nouvelles et anciennes





FORME


la langue dans laquelle
je
parle




LIEU


il reste une trace
de son premier hasard




ANNEAU

une enfilade de cellules

ainsi s'enchaînent
les raisons de ses raisons






MERVEILLEUX

l'aube qui teinte la buée





JAILLISSEMENT


la liberté du sang

le coeur





IMMOBILE

sur la pointe d'un tesson
dans une nuit blanche




Je sombrai

OCTOBRE
NOVEMBRE
DECEMBRE
JANVIER



Le temps arrive
Y compris quand cela semble
Impossible







ENTIER

Lorsque tout aura fondu

Ici
dans ce matin glacé

Ce sera comme si je n'avais jamais existé




POINT

trouver le point
tout est là

le coeur est le noyau qui produit l'arbre des veines




MONTAGNE

enneigement
ensoleillement

Le jour individuel
dans une perfection d'angle





GRAVIR

de gouffre en gouffre
une ordonnance majestueuse




LUCIDITÉ

la vitesse de l'éclair
sa froide exactitude

ses lèvres de givre
aux contours irréprochables






DÉSERT

dominé par un sens éclatant

je peux surplomber la négation
qui me nie




MESURE

ma hauteur
au grand jour

le verbe et le symbole





MANIÈRE

la main éparpille un contenu invisible




BIEN

neige sans pli sur toute l'étendue

elle recouvre un titre ancien





PIED

le pied de l'orteil au talon est contenu deux fois
dans l'espace qui va du talon au genou



ONQUES




C'EST

La lumière et la pluie
La chaîne d'union et
Le quatre de chiffre


le rapprochement opère
une mue







LOIN

le grondement du tonnerre
l'inflexion intime







HAUT

langage dépisté
liens et
noeuds






AINSI

la cité divine
l'arbre de vie et
le breuvage d'immortalité






CECI

la cellule
des possibilités
infini



CELA

doit être 
un mouvement

l'actuel du possible
en tant que possible





LUMINEUX

la pensée est
la pensée de la pensée

clarté tranquille





TRANSPARENT

devinette 
devinette devinez

mon père
m'a donné graine à semer




.

.
.
.
..
.
.
.
.
.
..

.
.
.

13:11

Je saisis maintenant

Pour mieux entendre
Rude Merveilleux Beck
Dans
un tiré à part de la polygraphe
13/14



Impossible d'être automatiquement poète
(obéissant à la commande dehors dedans);
ou machinalement ( comme grand voyageur ).
Mais on peut par les rouleaux dedans
Quand les artificiels sont des vagues.
.
.
.
.
.
..
..
.
Uta Barth

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Martiens
Jouets
L'homme jet
Strip-tease
Le Guide Bleu
Le plastique
Photo-chocs
Conjugales
Dominici
L'acteur d'Harcourt
Astrologie
Celle qui voit clair
Au music-hall
Romans et enfants
Le monde où l'on catche
Bichon chez les nègres
Le vin et le lait
Le cerveau d'Einstein
Racine est Racine
La critique Ni Ni
Grammaire africaine
L'art vocal bourgeois
Le mythe aujourd'hui
La nouvelle citroën
Cuisine ornementale
La grande famille des hommes
L'opération Astra
La dame aux camélias
Billy Grahan au Veld'hiv
L'usager de la grève
L'écrivain en vacance
La croisière du sang bleu
Le bifteck et les frites
Le visage de Garbo
Le procès Dupriez
Deux mythes du jeune théâtre
Les romains au cinéma
Critique muette et aveugle
Saponides et détergents
Un ouvrier sympathique
Le pauvre et le prolétaire
Nautilus et bateau ivre
Puissance et désinvolture
La croisière du "Batory"
Le tour de France comme épopée
Photogénie électorale
Iconographie de l'abbé Pierre
Paris n'a pas été inondé
Publicité de la profondeur
Quelques paroles de M.Poujade
Poujade et les intellectuels
La littérature selon Minou Drouet





 


.
.
.
.
.
.
.
.











« Mon projet TDM

pour un fragment qui aura signifié quelque chose encore de la logique du fragmentaire, infime, inutile complément qui pour fixer le nombre d'entrées en aura généré une nouvelle, et permettra au limierd'approximer – un diviseur, grossier, pas loin plus haut – l'étendue moyenne de chacune, – mais afin de donner d'une seule pierre un cadre d'existence à deux- trois jeux de fonds de carnets, plus probablement et sérieusement un aperçu du tout, moins par le dénombrement exhaustif des pièces qui le composent, que par la monstration, à travers le travail de réduction desincipits (chacun étant ramené à l'état minimum à partir duquel se déclenche sa suite en moi, à certaines exceptions près qui assurent à l'opération le quantum d'inconséquence conséquente que je veuxqu'elle possède et auxquelles je ne renoncerais pas sans tomber dans les travers, un d'ignorer la logique du rejet, deux, moins grave, de bloquer le réflexe Compensation-par-plus-long-qu'il-n'est-nécessaire), de l'attention à la constitution du sens complet, à ses moments contradictoires, à ses métamorphoses d'un mot l'autre quasi obsessionnelle qui préside à l'organisation de ma phrase et y détermine (avec l'euphonie, si celle-là signifie autre chose que la contribution du son à l'utopie de la totalité du sens) l'ordre des mots,enfin, et très accessoirement relativement à cette imitation qu'il autorise de l'admirable inversion Szentkuthyne (la table des matières de son premier ouvrage – Prae – publiée avant lui), pour retrouver, même si je vois mal l'occasion qui pourrait motiver des recherches, quoi où. »

(Philippe Grand, Tas IV, Ivrea 1999, p. 57)








L.A.Photographies la Trinité mai 2012

http://www.ericpestyediteur.com/bulletin6.php
.
.
.
.

.http://..
.

09.05.13:00

C'est une Ancolie

Ancolie Columbine

Akelei
Aquilegia

Des cavités de la fleur qui recueillent de l'eau










L.A.Photographies Cochette mai 2012
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

VÉRONIQUE

Image & voile

En général bleues
Parfois
Roses
Blanches

Corolle tube court
4 lobes

Calice
4 lobes

Étamines
2

Fruit aplati échancré

Véronique de Perse
Agreste
Luisante
Des Alpes
Des champs

Véronique petit chêne
Voyageuse
Filiforme
Des rochers
Délicate
Printanière

Des montagnes


Véronique à feuilles de lierre
Véronique à feuilles trilobées
Véronique à feuilles de serpolet

Véronique fleur 593 000 résultats en 0,28 secondes !
.
.
.
.
.
..
..

.
Klara Liden


Poster painting
2010
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Daniel Eatock
Earth bound sky bound
.
.
..
..
.
..
.
.
Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage.
Henri Michaux , Face aux verrous.
Du "Dao" originel
du commencement du réel
des signes célestes
des formes terrestres
des règles saisonnières
de l'examen des choses obscures
des esprits essentiels
de la chaîne originelle
de l'art du maître
des évaluations fallacieuses
de l'équivalence des moeurs
des résonances du "Dao"
de l'inconstance des choses
des paroles probantes
de l'utilisation des armes
montagne de propos
forêt de propos
du monde des hommes
du devoir de se cultiver
de la synthèse ultime


"ô le plus violent paradis"

Libellés

" " * & 12 3X3 4 5 64 8 A.a.H A.L. A.R7 A7 A9 AB Aboulafia Abruzzo Actis Adrénaline AgnèsMartin Agrafe et boite Air du temps Albiach Alchimie Alechinsky Alferi Anaphore Anaximandre André Breton André du Bouchet André Velter Andy Goldsworthy animation Annick Ranvier Annonciations AP Aphaïa Aram Saroyan Arbres Arseguel Art sacré ARTHAUD Ashbery Avec Avent B B.Celerier Bachmann Bandeaux Barry Lopez Barthes Bashô Bataille Battala Beaufortain Beckett Benedetto Benveniste Bergounioux Bhattacharya Bibliothèques Bimot BioMobiles Biopsies Bishop Bivouac Blackburn Blanc Blanchot Blau Duplessis Bleu Bochner boisflotté Borges Bouddha Bozier Briciole Broodthaers Bryen Butor C C.C C.Olson café Campo Cantos Captures Carl Andre carnet Carson Carte postale Cartes et globes Casas cavernes Cazier cequej'aime Cerbelaud cercles Cézanne Champs Chants et Poésies Char Chemins ChenZhen Chladni Choeur Chômei Christian Dotremont christo Chu-Ta Ciel Ciel profond Cioran citations Claude Favre Claude Simon Cole collages Collines Côme Cortazar Cravan Creeley Cummings cut Cut 1 CyT Dada Danse Dao Dates De Vries Deleuze délires Denis Roche Derrida Déserts Désir Dextre Diable Dickinson Divers Domerg Duchamp Duncan Duvauroux E E.E. EAIO écart énigme Echenoz échos Echos L.A. Eco Ecosse écritures Edmond Jabès elle Elles Ellul encres et musique Encres et peintures EnSof essais Etel Adnan Etna Eucharistie évangile Eventail Exergue F.A. faits FAJ Faune Fayçal feu Films FiniSol Finkielkraut FIVE Flore Foligno Fractales Fragme Fragments François Cheng Fuji G.C.L. G.Luca Gary Snyder GB GEGO Genji Giovannoni Girard Giroux Gizzi GMH Gobenceaux Godard Goethe Gongora Grâces Gramm Guesdon H H.D. Hadot Haenel haïku Hamish Fulton Hamon Hegel Heidegger Henri Michaux Henri Thomas Herbes Heures hexagrammes Hikmet Hillesum Hiroshi Yoshida Hocquard Hölderlin Houellebecq Hubin Huguenin Hymnes orphiques I remember I.P-B. il Illuminations ilya imperceptible Impresses Index Infini Infinitif Insectes installation Internet Irwin Ishihara Issa italiques Ivsic J-P Michel J.J.F.W. J.J.U. Jakobson Jardin Jean jean Daive Jesuis jeu JHN Jirgl John Cage Jouffroy jour jour17 Journal Jours jours17 Juarroz Jullien Kafka Kapoor Kawara Kay Ryan Kenneth White Kerouac Kiarostami Koons Koshkonong Kosuth KOUA L.D. L.R.des Forêts La Croix La parole de l'autre La vie de la montagne labyrinthe lac Lacs Laforgue Larry Eigner Laugier Laurent Margantin Le Clézio Le Livre Le poème Lectures Lee Ufan Leibovici Leili Anvar Les eaux Les empereurs Les fils Les oiseaux Lespiau Lessing Lexie lieux Lieux-source Ligne7 lignes Lionel André éclats Lionel André éditions Lionel André encres Lionel André photographies Lionel André randonnées listes LOGOS London Lorand Gaspar Lorenzo Menoud Louise Bourgeois LSDS Lus & Mus Lyn Hejinian Lynn Schwartz M M.Caron M.Craig-Martin Macedonio Fernandez Machado Maestri Maggiore Mains Mallarmé Malrieux Mandalas Mandelstam Manifeste Manzoni Marcheurs Marelle Martin Ziegler Masao Yamamoto Mauguin MCH MDOU mémoire Merci messages Métaphysique Metro micro Miura ori Monosyllabes Montagnes et Glaciers Montagnes poèmes Montaigne Montale Moore mots mp3 Murs et Fenêtres Muscle Musique Nancy Napoli Nathaniel Tarn Nature Nauman Neiges Nerval neuf Niedecker Nietzsche nOmbres Notes-Book Novalis Novarina Nuages Nuits O.Pé Objets d'Amérique Octaèdre ODSI Olivier Cadiot Opalka Oph. Oppen Oraison Orcia Orwell Oscarine Bosquet P.B.Shelley P48 P99 palimpseste Palmer Paolo Icaro Parant parfum Parian Paris Parlant Parménide Paroles particules Pascal Paul Celan Paysages Pêche peintures numériques L.A. peirce Pennequin Penone Perec performance Pessoa peut-être Ph.Beck Phi Philippe Grand Philippe Sollers Photographes Phrases Pierres Pierrette Bloch Pin Pizarnik Plagiat Platon Pleynet Politikos pommes Ponge Promenade Proust PUB puiser Qualia Quignard R.G.Lecomte R.M.I R.M.T. Rae Armantrout Range Raphoz Raven RD Refuges et cabanes Renaud Camus René Daumal Revenir Reverdy Rexroth Reznikoff Richard Long Rilke Rimbaud Robert Barry Robert Filliou Robert Hainard Robert Lax Rochery Roger Ackling Roman Rome Roses Rothenberg Rothko Roubaud Roud Routes Rouzier Royet-Journoud Rueff Rûmî Ruscha Ryner Ryoko Sekiguchi s Saigyo Sam Francis Samivel Sangral Sans Titre Santoka Sator Sculptures Sculptures Photographies L.A. Sel Seneca Shitao Shiva Shônagon SI signal Signes Signets Sikelianos Silesius Silliman Simmel Simon Cutts Situation Sivan six Ski soleil Sommeil Sons Sor Juana Sôseki Soto Soulages Souligne Sous le Pas SPiced Spinoza Squires Stéfan Stein Stromboli Structure Suchère Suel suite Sun Tzu Suso Swensen T T.S.Eliot Tabarini TAOPY Tardy Tétralemme TEXTES Thé Théorie Tholomé Tissu TN Todtnauberg TOPOS Toscane TouT Traces Traduire Trains Triste époque Tsvetaeva Tweets Typoésie Ulysse V.P. vazquez VE Venise Vésuve Vézelay Vico Victoria Hanna Vidéo Vilgrain Voies Volut Vous Voyelles Vulcano W W.I.P. Wable Wagô Waldrop Wallace Stevens WB WBY wcw webasso Webcams WilliamBlake Windows Wolfgang Laib Woolf Xu Xiake Y.B YDM Zagdanski ZANZOTTO Zeit Zéno Bianu Zukofsky

Archives du blog